La Fille du train de Paula Hawkins

Présentation :

Autrice : Paula Hawkins

Genre : Thriller

Éditions : Pocket

Sortie : 2015

Synopsis :

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu..

Avis :

On se retrouve aujourd’hui pour parler de La Fille du train. Je vous ai rapidement parlé de ce livre dans mon bilan du Cold Winter Challenge mais je voulais vous en parler un peu plus et nuancer mon propos. Comme vous l’avez peut-être lu, je suis sortie très mitigée de cette lecture. Il y avait du très bon mais aussi du beaucoup moins bon. Ce livre avait dormi pas mal de temps dans ma PAL avant que je me décide à l’ouvrir. J’avais très envie de le lire en découvrant le résumé mais quelque chose m’empêchait de me lancer, et maintenant je me dis que c’était peut-être l’instinct.

Commençons par le début. Dans les premières pages j’ai été séduite par l’histoire qui est assez originale. Rachel prend le train matin et soir. Sur le chemin elle rêvasse et imagine la vie d’un couple qu’elle aperçoit quand le train marque l’arrêt. J’ai trouvé le point de départ de ce livre prodigieux. C’est une expérience qu’on a tous vécus au moins une fois. Ce rythme du train est tellement routinier et ancré dans le quotidien de Rachel qu’il s’insère dans sa façon de raconter l’histoire. On ne la retrouve qu’à ces deux moments là : le matin et le soir, quand elle réfléchit à ce qui lui est arrivé dans la soirée ou dans la journée et où elle envisage ce qu’elle va faire ensuite. J’ai beaucoup aimé ce système narratif car que c’est comme si l’ennui de Rachel et sa routine prenaient possession de l’histoire. C’est d’autant plus prenant que l’auteure se saisit d’une situation familière et la transforme en drame. Cela nous entraine dans le récit avec une passion similaire à celle de la narratrice. On découvre dès les premières pages une Rachel moins lisse qu’il n’y parait. Elle n’est pas seulement une employée qui prend le train et qui s’ennuie. C’est une femme qui a perdu le contrôle de sa vie : son mari l’a quittée et alors qu’il refait sa vie elle commence à avoir des soucis avec l’alcool. Pour tromper son ennui, elle fantasme donc la vie des autres, plutôt que de faire face à la sienne. C’est à cet instant-là que je me suis attachée à Rachel. Quand la femme du couple qu’elle observe disparait, notre héroïne se met en tête d’aider à la retrouver. D’autant plus qu’il semblerait qu’elle ait été dans les parages au moment de la disparation, bien qu’elle n’ait aucun souvenir de la soirée. J’ai compris le besoin viscérale de Rachel d’en savoir le plus possible sur cette affaire. C’est la seule chose qui avait encore un semblant de sens dans sa vie. Elle a besoin que ce couple soit parfait et la disparation de Megan ne colle pas à son schéma.

Jusque là, c’était le grand amour entre ce livre et moi. J’avais de l’empathie pour Rachel et, comme elle, je voulais découvrir le fin mot de l’histoire. Surtout que les chapitres du point de vue de Megan commencent dès le début à nous teaser et à nous donner des indices sur sa personnalité. On ne sait de ce personnage complexe que ce qu’elle veut bien livrer. Évidemment mon cerveau n’a pas pu s’empêcher de s’emballer et de commencer à vouloir décrypter chaque micro indice pour essayer de deviner. L’auteure a énormément de talent, parce qu’elle a réussi à m’emmener sur un certain nombre de fausses pistes. Au point que quand la révélation finale est arrivée j’étais vraiment soufflée. Je l’ai deviné un tout petit peu avant qu’elle nous donne la solution, mais c’était tellement fou que j’ai adoré la voir emboiter les pièces et confirmer ce que j’avais imaginé. Le tout dans une scène qui nous fait retentir notre souffle et nous met les nerfs à rude épreuve.

C’est entre ce début prometteur et cette fin haute en tension que les choses se sont gâtées pour moi. Le milieu a, lui, été très laborieux. Autant le choix de l’auteure de faire de Rachel la narratrice principale est novateur autant il a des limites. Étant donné que Rachel ne connait pas vraiment la disparue ni son entourage, qu’elle n’est pas de la police et, pire, qu’elle ne soit pas la bienvenue dans le quartier, son champ d’enquête est plus que limité. Du coup, on a un passage assez vide, où en plus elle s’auto-apitoie énormément ce qui m’a assez rapidement agacée. À ce moment-là, je ne comprenais plus ses choix et en plus l’histoire n’avançait plus beaucoup. Heureusement, les chapitres sur Megan, eux, s’étoffaient et gagnaient en profondeur, ce qui rendait quand même la lecture intéressante. Cependant, à partir de ce moment, le personnage de Rachel m’est devenu assez antipathique. Je ne voulais plus la voir et je la trouvais pleine de préjugés, ce qui bien sûr n’aidait pas l’enquête.

Pour dire vrai, Rachel n’est pas la seule avec qui j’ai eu un problème. Il n’y pas un personnage qui a trouvé grâce à mes yeux. La plupart comme Rachel ou sa colocataire m’ont juste agacée, mais pour d’autres ils m’ont complètement perdue. Anna, la nouvelle femme de l’ex-mari de Rachel (dont on a parfois le point de vue) a la palme en la matière. Je ne l’ai pas comprise de A à Z. Pire, sa façon de penser me l’a rendu particulièrement antipathique dès le début. Idem pour le mari de Megan, je n’ai pas compris les revirements de sa personnalité. Du coup, je ne me suis attachée à aucun d’eux et j’étais un peu indifférente à ce qui leur arrivait. La seule qui sort un peu son épingle du jeu c’est Megan. Au début, son caractère un peu hautain me la rendait difficilement supportable mais au fil de ses flashbacks on apprend à la connaitre. Elle est loin d’être parfaite mais elle reste la plus humaine du lot. Au final, elle a réussi à me toucher et c’est grâce à ça que j’ai continué ma lecture. Je voulais savoir ce qui lui est arrivé.

En conclusion :

Un thriller assez particulier qui, à partir d’un point de vue original, développe une histoire qui dévoile les côtés sombres d’une personne aux premiers abords lises. On sentait derrière tout ça des secrets bien gardés qui pourrissaient de l’intérieur la vie des personnages. Ayant un petit attrait pour les secrets de famille et les enquêtes, ça sentait très bon, mais il y a eu pour moi un gros souci de rythme et des personnages loin d’être attachants. Le dénouement et la complexité du personnage de Megan valent le détour. J’en suis ressorti avec l’impression d’un thriller qui fait le travail mais qui est loin d’être la lecture du siècle.

Et vous vous l’avez-lu ? Qu’en avez-vous pensez ?

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai vu le film, du coup, je pense que je perdrais les seuls effets positifs si je lisais le livre…

    Aimé par 1 personne

    1. Maïssa dit :

      Effectivement sans la révélation finale tu risques de t’ennuyer un peu, selon moi ^^

      Aimé par 1 personne

  2. Petite Plume dit :

    Je l’ai dans ma PAL mais j’avoue qu’après tout le bien que j’en ai entendu j’ai peur d’être déçue !

    Aimé par 1 personne

    1. Maïssa dit :

      C’est souvent le soucis avec les livres « populaires ». Personnellement j’ai tendance à les lire après tout le monde quand l’euphorie est retombée. Il y a moins de pression je trouve.

      Aimé par 1 personne

  3. Tay dit :

    Hello je viens de publier un article sur ce livre justement ! Je suis assez dacord avec toi, je suis à la fois contente d’avoir lu ce livre et à la fois très décue de la fin (que j’avais deviné). Je le recommande en lecture cepandant car il reste un thriller psychologique intéressant !
    Belle journée à toi =)
    -Tay

    Aimé par 1 personne

    1. Maïssa dit :

      Salut,
      Effectivement on voit un peu venir la fin, mais je trouve que la tension et la façon dont s’est amené faut quand même la lecture. C’est vrai qu’il reste intéressant à lire, surtout parce qu’il a une approche différente de ce qu’on peux lire d’habitude. Mais il souffre de quelques longueurs.
      Bonne journée à toi

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s