Dunkerque de Christopher Nolan

Présentation : 

Réalisateur : Christopher Nolan

Acteurs : Fionn Whitehead, Tom Glynn-Carney, Jack Lowden, Harry Styles, Tom Hardy, Kenneth Branagh, Cillian Murphy etc.

Genre : Guerre

Date de sortie : 19 Juillet 2017

Synopsis : 

Dunkerque. Mai 1940.

400 000 soldats britanniques repoussés jusqu’aux plages sans aucun moyen de fuir. Une évacuation est mise en place mais les moyens manquent et les allemands bombardent les troupes sans relâche.

Il faudra un miracle pour les sauver.

Mon Avis : 

Dunkerque était le film de 2017 que j’attendais avec le plus d’impatience si on laisse de côté les films de super-héros, Star Wars et Kingsman. Il faut dire qu’entre le fait que ce soit un film de Christopher Nolan, que le sujet soit si important et aussi (autant pas vous mentir) que j’avais très envie de voir les débuts au cinéma d’Harry Styles que je vois sous un nouveau jour depuis la sortie de son album solo très réussi, les raisons ne me manquaient pas. C’est donc évidemment dès son jour de sortie que Maïssa et moi avons décidé d’aller au cinéma découvrir la nouvelle oeuvre de Christopher Nolan.

D’ailleurs, parlons rapidement du réalisateur Christopher Nolan. Il restera toujours pour moi celui qui a choisi Heath Ledger pour jouer le Joker et je lui en serait toujours reconnaissante. Les films de la trilogie sur Batman, et principalement The Dark Knight, sont considérés par beaucoup comme les meilleurs sur le personnage et je suis bien d’accord. Mais c’est avec Inception que Christopher Nolan m’avait vraiment retourné l’esprit… littéralement. Il m’a fallu plusieurs visionnages pour être sûre de ne rien avoir raté de son oeuvre et pour la comprendre dans son intégralité. Et c’est un peu également l’effet que donne Dunkerque.

Avant de commencer, il faut savoir que le film suit trois temporalités différentes ce qui peut parfois être un peu difficile à assimiler. Heureusement, les trois se rejoignent à la fin pour former un seul et même final. La première temporalité est celle des soldats sur la plage qui essaient désespérément de quitter Dunkerque et se déroule sur une semaine. La deuxième est celle d’un des bateaux plaisanciers qui traverse la Manche dans l’espoir de pouvoir ramener quelques soldats au pays sans et saufs. Elle se passe sur une journée. La troisième temporalité est celle des pilotes d’avions qui volent vers Dunkerque car les bombardiers allemands font tout pour empêcher l’évacuation des soldats britanniques. Cette dernière ne dure que sur une heure. Ainsi, on suit trois parties de la même histoire, chacune à son rythme mais en continue. C’est à dire que l’on peut avoir une scène qui se passe dans le bateau plaisancier, donc une scène qui se passe dans la dernière journée de l’évacuation, suivit d’une scène qui se déroule dans les premiers jours du clavaire qu’ont vécu les soldats sur la plage. Dis comme ça, c’est un peu compliqué mais ça se comprend plutôt bien dans le film. De plus, ce système a permis à Christopher Nolan de ne délaisser aucun côté de l’évacuation de Dunkerque (si ce n’est celui des « barricades » qui tenaient les soldats allemands loin des plages qui n’est que très peu montré ou même mentionné).

Que dire de ce film si ce n’est que je l’ai beaucoup aimé. Je me demande toujours comment certaines de ces scènes ont été tournées sans qu’il n’y ait de blessés. Et je n’exagère rien du tout. Sans changement de caméra ou de plan, on voit un bateau avec des dizaines/centaines de figurants sur les ponts qui se retrouvent sur le côté et coulent devant vos yeux. Et c’est bien ça le gros point fort du film : on y croit ! Les acteurs eux-mêmes ont dit qu’ils n’avaient pas vraiment besoin de prétendre. Toutes leurs réactions et les émotions sont réelles et ça se ressent comme je l’ai rarement vu au cinéma. Il faut dire qu’entre les vraies explosions autour d’eux, les vrais bateaux et avions qui passaient constamment au dessus de leurs têtes et le temps pas vraiment coopératif des côtes de Dunkerque, les acteurs avaient tout ce qu’il leur fallait pour se nourrir de l’atmosphère du film.

Christopher Nolan a également réussi l’exploit de nous garder en haleine pendant presque deux heures avec très peu de dialogues. Le réalisateur a dit a plusieurs reprises dans des interviews qu’il ne voulait pas que les personnages aient à dire au public ce qu’il devait ressentir. Ainsi, le spectateur n’a pas besoin d’entendre tel personnage réagir à l’un des événements du film pour en tirer toutes les émotions.

Je tire également mon chapeau (oui, oui) à Christopher Nolan pour avoir choisi des acteurs d’une petite vingtaine d’années et non des acteurs de trente ans dont on essaie à tout prix de nous faire croire qu’ils en ont dix de moins. C’était quelque chose qui lui tenait à cœur, encore une fois pour garder le plus de réalisme possible, et cela sert vraiment le film. Avec Fionn Whitehead, Harry Styles, Tom Glynn-Carney et les nombreux autres jeunes acteurs, le casting est jeune et frais et chaque acteurs est parfait dans son rôle. De plus, cela montre encore que Christopher Nolan n’a pas peur des risques et de choisir pour des rôles principaux des acteurs peu ou pas connus et parfois même inexpérimentés.

Les seuls points négatifs que je trouve au film sont, d’abord, que je trouve qu’on ne parle vraiment pas assez des soldats français qui non seulement se battaient pour tenir les barricades mais qui essayaient aussi désespérément de quitter Dunkerque. Le deuxième petit bémol est plus personnel je dirais. J’aurais pour ma part préféré que le nom du film soit Dunkerque et non Dunkirk en anglais. Peut-être que les deux points négatifs sont liés…

En conclusion, je ne peux que vous conseiller d’aller voir Dunkerque. J’ai moi même très envie de retourner le voir car, clairement, c’est un film qui mérite d’être vu sur grand écran. Le film a d’ailleurs été filmé en grande partie avec des caméras IMAX qui permettent d’avoir des images très larges et d’une qualité bluffante.

Dunkerque vous prend aux tripes à plusieurs reprises et vous gardera en haleine jusqu’à la toute fois. Certains d’entre vous laisseront même s’échapper quelques larmes, qui sait. En tout cas, Christopher Nolan nous offre ici une version moderne d’un des événements les plus importants de notre histoire et de celle de nos voisins où des braves soldats ne pouvant plus se battre pour libérer un pays doivent encore se battre pour retrouver le leur, plus exposés que jamais sur les immenses plages de Dunkerque.

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Dunkerque de Christopher Nolan

  1. J’ai adoré aussi ! J’aime énormément le travail de Nolan en général (entre Inception, Le Prestige, Memento et Interstellar on peut dire que son début de filmographie est déjà pas dégueu haha), et tous ses choix de mise en scène par souci de vraisemblance donnent une ambiance vraiment particulière à ce film, bien loin des films de guerre hollywoodiens habituels… Une sacrée expérience, et je suis bien d’accord qu’il faut le voir sur grand écran pour l’apprécier pleinement !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: J’ai testé pour vous #2 – L’Exposition DC Comics | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s