La prochaine fois de Marc Levy

Présentation :

Auteur: Marc Levy

Genre: Contemporain

Date: 2004

Édition: Robert Laffont (aussi sorti en poche chez Pocket)

Résumé : afin d’éviter de trop en révéler je vais reprendre celui de la quatrième de couverture (bien qu’il ne soit pas génial).

« Parti à la recherche d’un tableau mystérieux, Jonathan croise la route de Clara. Tous les deux sont convaincus de s’être déjà rencontrés. Mais où et quand ?
À Londres, il y a plus d’un siècle »

Avis :

 Selon une tradition (que moi-même je ne m’explique pas), je me retrouve à lire un Marc Levy tous les ans (souvent fin juillet d’ailleurs). Cette fois-ci, c’est le tour de La Prochaine fois. Après la déception qu’a été 7 jours pour une éternité, je ne savais plus trop quoi attendre de ce livre avant de me lancer, mais même comme ça mes exigences ont été déçues. À vrai dire, je ne sais pas si j’ai aimé ma lecture ou pas. Mon avis est plutôt mitigé. Pendant 90% du livre c’était bof mais la fin est géniale.

En fait, l’histoire est celle de Jonathan, expert d’un peintre russe oublié dont on retrouve un jour 5 toiles. Problème, seules 4 toiles connues de ce peintre sont encore dans des collections privées, donc identifiables comme les toiles retrouvées. Immédiatement, Jonathan espère découvrir dans cette mystérieuse 5éme peinture, la dernière toile du peintre (fait sur son lit de mort), perdue depuis longtemps et que personne n’a jamais vu. Son ami commissaire-priseur met sa carrière en jeu dans l’espoir de faire un grand coup en vendant cette toile. Du coup, les deux amis partent à Londres pour identifier les toiles et rencontrent Clara, la jeune galeriste qui a fait l’acquisition de ses toiles. Voilà en gros le pitch de base. Ajoutez à ça une histoire d’âme qui se retrouve vie après vie par amour (oui, on est dans un Marc Levy quand même) et vous obtenez la trame de base. C’est en gros ce qui occupe la plus grande partie du livre.

Sur ces deux arcs narratifs il n’y en a qu’un qui m’a vraiment intéressé : le combat pour authentifier la dernière toile. J’avoue que sur ce coup-là, ce n’était pas bien difficile d’attirer mon attention. J’étudie l’histoire de l’art, donc moi dès qu’il s’agit de tableau, d’authentification, je suis partante, surtout si on y ajoute une énigme et un artiste maudit. J’ai adoré voir les étapes par lesquelles ils passaient pour tenter de faire reconnaître l’œuvre, les obstacles à surmonter et la description assez véridique du marché de l’art. En plus, je me suis prise d’affection pour l’histoire de ce peintre totalement inventée et tout comme nos héros je voulais absolument qu’il soit reconnu en tant que grand artiste.

Mais d’un autre côté, on avait cette histoire d’amour entre Clara et Jonathan. Là, j’ai eu du mal pendant une bonne partie du livre. Tout ce passe trop vite et de manière peu réaliste. Parce que oui, j’ai oublié de préciser que la rencontre entre Clara et Jonathan se fait à 15 jours du mariage de monsieur. Pour nous faire passer ça, on nous parle d’âme qui s’aiment au point de se retrouver vie après vie. D’ailleurs, le thème est amené avant même leur rencontre par une scène WTF où une vieille dame prof d’ésotérique à l’université, lance la question face à un Jonathan sceptique mais comme gouroutisé. Cette scène a pour moi sonné faux et du coup impossible de rentrer dans le délire. Pareil pour l’attitude d’Anna, la fiancée de Jonathan, qui a des réactions franchement bizarres face au départ de son compagnon pour l’Angleterre et de ses différentes actions. Certes son comportement trouve plus ou moins une explication à la fin, mais malgré ça je n’ai pas trouvé le personnage crédible, juste étrange.

La fin d’ailleurs parlons-en. Les 100 dernières pages sont un  vrai bonheur et rattrape le reste du livre qui traînait en longueur et qui n’était ni crédible ni passionnant. La fin est haletante, pleine de  tension, de question, de rebondissent et nous prend aux tripes. J’ai été soufflée par le pourquoi du comment. J’ai adoré les révélations. Je me suis surprise à apprécier la relation entre Clara et Jonathan, voire même à l’adorer. Et ce dénouement !!! Il est juste génial ! Rien à en redire ! Après 200 pages d’une histoire franchement moyenne, je me suis retrouvée prise dans le tourbillon de la fin et l’épilogue qui tombe à la perfection m’a achevé.

En conclusion :

Du coup, je ne sais pas trop quoi penser de ce livre, ni même si je dois vous le conseiller. Les 2/3 du livre forment une histoire assez banal, pas passionnante et avec des personnages auxquels on a du mal à s’attacher. Les dernières pages sont magistrales, prenantes, mais à 100 pages de la fin elles arrivent peut-être un peu tard. Bref, je ne sais pas vraiment quoi penser de ce livre qui au vu de la fin avait du potentiel.

Sur ce, bonne lecture à tous. Et n’hésitez pas à me laisser vos avis en commentaire. Qu’est-ce que vous avez pensé de ce livre ? Est-ce qu’il vous tente ?

Note: 3.5/5 : avis mitigé

  • qualité d’écriture: 3.5/5
  • personnages: 3.5/5
  • monde: 3.5/5
  • plaisir de lire: 3.5/5

Citation:

« Crois-tu qu’on puisse s’aimer au point que la mort n’efface pas la mémoire ? Crois-tu qu’il soit possible qu’un sentiment nous survive et nous redonne vie? Crois-tu que le temps puisse réunir sans fin  ceux qui se sont aimés assez fort pour ne pas l’avoir perdu ? Est-ce que tu crois ça Clara ? »

« Je t’aime, sans savoir m’arrêter de t’aimer, sans savoir comment ni pourquoi. Je t’aime ainsi car je ne connais pas d’autre façon. Où tu n’existes pas, je n’existe pas non plus. »

Publicités

Une réflexion sur “La prochaine fois de Marc Levy

  1. Pingback: Bilan du mois de Juillet – Maïssa | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s