Quels livres choisir pour cet été ?

Ça y est, c’est enfin officiellement l’été même si le temps a pris un peu d’avance. L’été est synonyme de vacances, de plage et de voyage. Mais comme il faut bien se reposer entre deux baignades ou s’occuper pendant qu’on bronze, l’été rime aussi souvent avec lecture. Eh oui, on a plus de temps donc on lit souvent plus. Je me suis dit que ce serait sympa de vous proposer quelques  pistes pour constituer votre PAL de cet été. Les choix sont bien sûr personnels. D’ailleurs, les livres que je vous propose sont tirés de mes lectures, mais aussi de ma PAL et de ma Wish-List.

Les Nouveautés

Pour moi, LA sortie du mois de juin c’était La Mémoire de Babel, le troisième tome de la Passe-Miroir de Christelle Dabos. Depuis la fin de ma lecture du tome 2, je n’ai qu’une envie : me jeter sur la suite et la voilà enfin. Bon, je me suis interdit de l’acheter parce que mon anniversaire tombe bientôt mais c’est très dur de résister. D’ailleurs, voilà le résumé (à ne pas lire si vous n’avez pas lu les tomes précédent évidemment) : Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui, il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’information divulguées par Dieu. Sous une fausse identitié, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ? Dans un troisième livre vibrant, Christelle Dabos explore la merveilleuse cité de Babel. En son cœur, un secret insaisissable, qui est à la fois la clef du passé et celle d’un futur incertain.

Mais je pense que Fanny ne serait pas d’accord avec ce choix. Pour elle, la sortie du mois est surement la sortie en français de A Shade of Magic de V. E. Schawb, grâce aux éditions Lumen. Et je la comprends ! Vu son enthousiasme (communicatif) pour ce livre, j’ai moi aussi envie de me jeter dessus.
Résumé : Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

 

La fantasy

Je ne sais pas pourquoi, mais pour moi qui dit « été » dit « fantasy ».  Dès que les vacances pointent le bout du nez, j’ai des envies d’aller découvrir du pays en compagnie de mages, d’elfes et de nains. Cela vient peut-être du fait que souvent les livres de fantasy sont des jolis pavés et donc qu’il n’y a que l’été que j’ai le temps de me plonger pleinement dedans.

Niveau fantasy, il y a un classique qui me fait très envie en ce moment : c’est le seigneur des Anneaux de J. R. R. Tolkien (le tome 2 qui m’attend sagement dans ma PAL).
Résume du tome 1 (on ne sait jamais) : Dans les vertes prairies de la Comté, les Hobbits, ou Semi-hommes, vivaient en paix… Jusqu’au jour fatal où l’un d’entre eux, au cours de ses voyages, entra en possession de l’Anneau Unique aux immenses pouvoirs. Pour le reconquérir, Sauron, le seigneur ténébreux, va déchaîner toutes les forces du Mal. Frodon, le Porteur de l’Anneau, Gandalf, le magicien, et leurs intrépides compagnons réussiront-ils à écarter la menace qui pèse sur la Terre du Milieu ?

Si vous avez lu le Seigneur des Anneaux ce n’est pas grave. Récemment est sorti un nouveau Tolkien inédit : Beren et Lùthien. Disponible en anglais depuis le début du mois (pour ceux qui veulent le lire en français, il va surement falloir attendre octobre). L’histoire : une histoire d’amour impossible entre un homme et une elfe et un récit fondateur de la Terre du Milieu, dont il est d’ailleurs fait référence dans Le Silmarillion.

 

Les Classiques

Qui dit vacance dit lectures de classiques depuis que je suis entrée au lycée. Lors de mon entrée en seconde, j’ai fait le plein de classiques de la littérature et je les écoule depuis petit à petit (très lentement) chaque été. Encore une fois, qui dit vacances dit temps libre, ce qui rend possible la lecture de grosses briques.

Pourquoi ne pas profiter de l’été pour découvrir La ferme des Animaux de George Orwell ?
Résumé : «Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : « Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d’alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. »Le temps passe. La pluie efface les commandements. L’âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : « Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres. »»

Ou fuir les chaleurs étouffantes de l’été en allant se réfugier dans la campagne anglaise d’Orgeuil et Préjugé de Jane Austen, pour suivre les démêlés amoureux du vaniteux Mr Darcy et d’Elisabeth Bennet…

 

ou celle des Hauts de Hurlevent d’Emilie Brontë.
Résumé : Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée.

 

Les Policers :

Ce n’est pas parce que c’est les vacances qu’il faut mettre les neurones au repos. Pourquoi au contraire ne pas en profiter pour les faire travailler un peu. Personnellement, 3 livres me font particulièrement envie :

Club Vesuvius de Mark Gatniss : Portraitiste de talent, dandy, bel esprit, mauvais garçon… et le plus irrésistible des agents secrets de Sa Majesté. Lorsque les meilleurs scientifiques du royaume sont mystérieusement assassinés, Lucifer se lance dans une enquête trépidante, des clubs de gentlemen londoniens aux bas-fonds volcaniques de Naples, tout en déterminant la façon la plus seyante de porter un œillet blanc à sa boutonnière. Une immersion étourdissante dans les arcanes d’un ordre occulte aux pratiques décadentes – et de ses secrets les plus sulfureux.

Mycroft Holmes de Kareem Abdul-Jabbar qui sort d’ailleurs en poche au mois d’aout (parfait pour le glisser dans la valise et ne pas faire baisser le budget cocktail ou celui des glaces.)
Résumé : Tout juste sorti de Cambridge, Mycroft Holmes commence déjà à se faire un nom au sein du gouvernement. Ce diplomate des plus britanniques entretient des liens forts avec la lointaine île de Trinité, où est né son meilleur ami Cyrus Douglas et a grandi Georgiana Sutton, sa fiancée. Lorsque des rumeurs courent autour de mystérieuses disparitions à Trinité, d’étranges empreintes dans le sable et d’esprits attirant à la mort des enfants retrouvés vidés de leur sang, le trio se retrouve pris dans un tissu de sombres secrets qui se révèlent de plus en plus dangereux…

Les Brumes de Riverton de Kate Morton : Eté 1924, dans la propriété de Riverton.
L’étoile montante de la poésie anglaise, lord Robert Hunter, se donne la mort au bord d’un lac, lors d’une soirée. Dès lors, les soeurs Emmeline et Hannah Hartford, seuls témoins de ce drame, ne se sont plus adressé la parole. Selon la rumeur, l’une était sa fiancée et l’autre son amante…
1999. Une jeune réalisatrice décide de faire un film autour de ce scandale et s’adresse au dernier témoin vivant, Grace Bradley, à l’époque domestique au château.
Grace s’est toujours efforcée d’oublier cette nuit-là. Mais les fantômes du passé ne demandent qu’à se réveiller .

Chick-Lit :

Bien sûr, au bord de l’eau on peut ne pas vouloir se prendre la tête. Personnellement, je suis incapable de me concentrer sur la plage donc il me faut des choses faciles à lire et dans ce cas quoi de mieux que de la chick-lit. N’étant pas une grande fan du genre, j’ai tendance à miser sur des gros classiques histoire de ne pas être déçue.

Le Diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger. Au programme : Andréa, tout juste sortie de la fac, vient de décrocher un emploi dans le plus célèbre des magazines de mode : Runway. Un an en tant qu’assistante personnelle de Miranda Presley lui fera économiser des années de boulots sous-payés et ennuyeux et lui permettra de décrocher un emploi où elle veut. Comme tout le monde le lui répète sans cesse, elle a une chance inouïe : « des milliers de filles se damneraient pour être à sa place », et pouvoir côtoyer Miranda, seule capable de définir le bout goût et la mode. Andréa n’est pas vraiment le genre de fille qu’on attendrait pour ce poste . Elle est peu intéressée par la mode et a un look qui laisse à désirer. Pourtant elle saute sur cette occasion unique. Mais très vite le job de rêve se transforme en cauchemar. Sa mission : répondre à toutes les demandes de Miranda, surtout les plus impossibles.

Bridget Jones  d’Helen Fielding (qui marche à tous les coups).  Y-a-t-il besoin de vous faire un topo sur la trentenaire célibataire la plus célèbre du cinéma ? Sachez juste que le premier livre est aussi bien que le film, le deuxième un peu en dessous et ne parlons même pas du troisième (livre) qui ne devrait pas exister. Mais les deux premiers sont géniaux. Une vraie dose de bonheur. D’ailleurs, pour moi cet été ce sera surement Bridget Jones’s Baby (le livre tiré du film).

Alors, voilà quelques idées de livres à lire les pieds dans l’eau (ou pas). En tout cas, je vous souhaite un bel été (non non le blog ne part pas en vacances, on se retrouvera très bientôt) et de très belles lectures.

Et vous qu’est-ce que vous lirez pendant les vacances ?

 

Publicités

4 réflexions sur “Quels livres choisir pour cet été ?

  1. Troooop bien! Je ne savais pas qu’un nouveau Tolkien était sorti!! Tellement contente! Même s’il faudra attendre encore pour la sortie vf!! Sinon, je compte aussi lire la passe miroir 3 et Shades of magic cet été! Je te conseille très fortement « Les brumes de Riverton », c’est vraiment bien! 🙂

    J'aime

  2. Pingback: Tag de l’été | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s