Superman Redson de Mark Millar, Dave Johnson et Kilian Plunkett

Présentation : 

Auteur : Mark Millar

Dessinateur : Dave Johnson et Kilian Plunkett

Editeur : Urban Comics (DC Comics)

Date : 2003

Synopsis : 

C’est histoire est un what-if dans lequel le vaisseau de Superman n’a pas atterri aux Etats-Unis mais en Ukraine, c’est-à-dire dans l’URSS de Joseph Staline. Il devient alors son bras droit et LA figure héroïque du bloc de l’Est en pleine guerre froide. On observe alors ce que le monde aurait été si l’homme de fer était au service du communisme.

Mon Avis : 

Si vous suivez un peu le blog, vous savez que je suis une grande fan de Batman. En revanche, en ce qui concerne les comics sur Superman, je dois dire que je n’ai vraiment pas lu grand chose. J’ai donc décidé de rectifier cela et quoi de mieux pour commencer qu’une histoire où Superman porte les couleurs communiste ?

Bon, alors autant vous le dire tout de suite, j’ai adoré ce comic. Je l’ai trouvé original et surtout très bien mené. Tout n’est pas blanc et noir mais nous avons droit à une grande palette de nuances de bien et de mal. Car, après tout, il aurait été facile de tomber dans les clichés des gentils et des méchants. Ici, le récit est raconté par Superman lui-même ce qui aide aussi à dessiner ces nuances.

Le récit à été publié en trois fois ce qui permet une vraie évolution en palier très intéressante. On voit d’abord les premières années de Superman et l’amour que lui porte le peuple soviétique. Puis, Mark Millar nous montre la montée en puissance du personnage, une telle montée qui ne pouvait se finir qu’en chute. Pour la première fois surement de l’histoire des comics de Superman, on est pas sûr de quels côtés on se trouve. Superman a toujours représenté le bien mais Mark Millar a ici trouvé le parfait récit pour complètement jouer avec cette idée dans pour autant l’annuler. Et c’est bien ce que j’ai adoré dans ce comics. Je ne savais pas quoi penser ou de quel côté être. Pendant tout le récit, on suit Superman en espérant retrouver le personnage droit, juste et simplement bon que l’on connait, celui qui se fichait des idéologies et ne suivait que ses valeurs à lui.

Pour ce qui est des dessins, ils sont très propres et précis et servent bien le récit sans pour autant prendre le dessus. La lumière reste clairement sur l’intrigue.

Bref, je ne peux que vous recommander ce comics qui se lit d’une seule traite et qui m’a personnellement donné envie de continuer mes lectures du personnages.

 

Publicités

4 réflexions sur “Superman Redson de Mark Millar, Dave Johnson et Kilian Plunkett

  1. Pingback: Bilan du mois de juin – Maïssa | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s