Extras de Scott Westefeld

Présentation :

Auteur: Scott Westefeld

Genre: Dystopie, jeunesse

Date: 2009

Série : tome 4 de la série : Uglies

Édition: Pocket Jeunesse

Risque de spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents.

Résumé :

Suite aux événements du tome 3, le Prettytime est fini et le déferlement d’intelligence s’est répandu sur le monde. Dans la ville d’Aya s’est mise en place une économie de la réputation : tout le monde est dans un classement de célébrités et ceux en haut ont de nombreux avantages. Dans cette ville, chacun évolue sous l’œil de sa caméra et tout est bon pour devenir célèbre. Aya est une Extra (une inconnue) et elle rêve de devenir célèbre. Pour cela, elle cherche une histoire à révéler et se lance donc à la poursuite des Rusées ; un groupe qui se veut clandestin et qui surfe sur les trains magnétiques. Mais l’histoire pourrait bien se révéler plus grande que prévue et plus dangereuse surtout.

Avis :

Avec cette série, j’ai connu des hauts et des bas. Parfois original, parfois pâle copie d’un autre tome, je n’ai jamais vraiment su quoi en penser. Après ma lecture du troisième tome qui clôt la trilogie originale, j’ai mis pas mal de temps avant de me lancer dans ce tome-ci qui est plutôt un bonus qu’une vraie continuité : on est après la trilogie avec d’autres personnages, ce qui est vraiment sympa.

Comme je le disais, pas mal de changements dans ce tome bonus. On change de personnage (Au revoir Tally, bonjour Aya), de ville, de système (adieu Ugly, bonjour Extra) et même de continent (avec Tally, on était dans ce qui devait être les États-Unis et avec Aya on est au Japon). Bref, pas mal de changements, mais c’est vraiment bien car ça permet de faire souffler un vent nouveau dans la série tout en nous plongeant dans un univers familier. L’intérêt principal de ce tome c’est qu’on découvre ce qui se passe après le grand bouleversement du tome 3. On découvre un nouveau monde à la fois original et qui rappelle l’ancien. Ça a été un vrai plaisir de le découvrir, de voir ce qui avait changé, les nouveautés, ce qui est resté et les clins d’œil aux tomes précédents.

Cette fois, la beauté n’est plus un critère, remplacée par la célébrité. On rencontre Aya, une jeune fille de 15 ans (donc au même âge que quand on a rencontré Tally), qui vit dans l’ombre de son grand frère, et qui rêve de « claquer » (langage d’Extra) une histoire pour elle aussi devenir célèbre. Donc la réflexion sur la beauté est remplacée par une autre sur les réseaux sociaux et la célébrité. Aya, c’est un peu la Tally du début, avec sa tête remplie de préjuger, mais en moins agaçante quand même. Au début, donc, on se retrouve avec un scénario bien connu dans la série, une fille pleine de préjugés qui va intégrer un groupe sous couverture pour en tirer ce qu’elle a besoin pour atteindre son but. À ce stade-là, j’ai eu peur que, comme le tome 2, on est encore une fois le droit à un copier-coller du tome 1, mais heureusement l’auteur nous surprend en prenant une autre direction. Ouf ! J’ai beaucoup aimé suivre cette nouvelle histoire qui nous mène vers des terrains qu’on ne s’attend pas à voir. Le rythme est parfait cette fois, pas de longue introduction un peu ennuyeuse, ni de temps mort intempestives. Cette fois, l’histoire se déroule comme du papier à musique, avec ce qu’il faut de temps morts, d’humour et pas mal d’action. Bref, un bonheur. Bien sûr, comme les autres tomes, celui-ci souffre un peu des mêmes défauts, un perso principal un peu agaçante car pleine de préjugés, une romance qui tombe parfois comme un cheveu au milieu de la soupe, et un langage d’Extra avec des mots qui reviennent toujours en boucle (« claquer » en l’occurrence), mais de façon moins systématique donc moins agaçante. En fait, même si on trouve les mêmes défauts, ils sont moins prononcés et donc moins agaçants ce qui a tendance à améliorer l’histoire.

Au niveau des défauts récurrents, on retrouve une fois encore le fait que les personnages secondaires ne sont pas tellement développés et donc à part leurs rôles dans l’histoire on ne sait pas grand-chose d’eux. Mais le défaut est atténué, puisqu’ils arrivent quand même à devenir attachants. J’ai beaucoup aimé Hiro (le frère d’Aya), Ren (le meilleur ami d’Hiro), et Frizz (incapable de mentir). Je me suis tous attachée à eux. Et j’ai adoré Moggle, l’aérocam d’Aya. Douée d’une volonté propre et d’une certaine manière d’une personnalité, elle m’a fait un peu penser à BB8 (de Star Wars, je précise au cas où) en moins mignon, ou à Iko (des chroniques lunaires) avec moins de personnalité. J’ai aussi beaucoup aimé avoir des nouvelles des personnages des tomes précédents. Mais ça m’a fait un peu bizarre pour Tally de ne plus partager son point de vue, et ça m’a même un peu frustrée, parce qu’au fond je me suis attachée à elle et je voulais savoir encore plus précisément ce qu’il lui arrivait.

En conclusion :

L’auteur a appris de ses erreurs et nous offre un tome de qualité qui nous permet d’en savoir plus sur les conséquences du tome 3 tout en  nous faisant découvrir un nouveau monde. Il nous donne des nouvelles des anciens personnages et nous fait vivre de nouvelles aventures avec de nouveaux personnages. Un tome bonus, qui finit donc en beauté cette série. J’ai pris pas mal de plaisir à lire ce livre. Il m’a définitivement réconcilié avec la série, mais je suis quand même contente que ce soit fini, et cette fois vraiment fini.

Précision : Il existe un tome 5 : Secrets mais c’est en fait un guide de la série, qui nous montre les coulisses de la saga, d’où est venue l’idée, etc. Ça peut-être sympa pour ceux qui sont vraiment fan de la série, mais personnellement, je passe mon tour.

Sur ce, bonne lecture à tous. Et n’hésitez pas à me laisser en commentaire vos avis. Qu’est-ce que vous avez pensé de ce livre ? Est-ce qu’il vous tente ?

Note: 4/5 : une bonne surprise

  • qualité d’écriture: 4/5
  • personnages: 4/5
  • monde: 4/5
  • plaisir de lire:4/5

Citation:

 » N’as-tu pas éprouvé le sentiment que tu pourrais disparaître parce que personne n’a jamais entendu parler de toi ? « 

 

Publicités

3 réflexions sur “Extras de Scott Westefeld

  1. Pingback: Bilan du mois de mars – Maïssa | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s