L’appel de l’Ange de Guillaume Musso

SG_CV_LAppelDeLAnge6_XP7.qxd:Mise en page 1Présentation :

Auteur: Guillaume Musso

Genre: Contemporain

Date: 2011

Édition: Pocket

Résumé : afin d’éviter de trop en révéler je vais reprendre celui de la quatrième de couverture.
« Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie…
New York. Aéroport Kennedy.
Dans la salle d’embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais rencontrés, ils n’auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangé leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco.
Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterré à jamais…»

Avis :

Comme vous avez pu le voir dans mon article sur le Cold Winter Challenge, j’avais l’intention de lire ce livre pour ce challenge, mais même s’il se passe effectivement durant a période de Noël, il ne correspond pas du tout à ce que j’attendais. Ayant lu d’autres livres de l’auteur je m’attendais à une histoire mêlant fantastique et réalisme, avec une histoire d’amour et là j’ai été totalement désarçonné par la tournure que prenait l’histoire. Du coup, il est assez dur de dire si j’ai aimé ou non ce livre car il était très loin de ce que j’en attendais.

Ce livre commence comme n’importe quel Musso et semble une lecture assez légère. Madeline et Jonathan échangent par mégarde leur téléphone à l’aéroport. Chacun va céder à la curiosité et fouiller dedans. Là déjà j’ai eu un bug quand j’ai commencé à lire cette partie. Aucun d’eux n’a pensé à verrouiller son écran, ou à  mettre un mot de passe. Mais bon je peux comprendre que sans ça il n’y aurait pas eu d’histoire. Jonathan est très attachant dès le début. C’est un père divorcé qui vient récupérer son fils à l’aéroport. Bien qu’il adore son fils, il ne veut plus revoir son ex-femme qui l’a trompé. Madeline est le personnage qui évolue le plus. D’abord hautaine et assez insupportable, mais au fil des fouilles de Jonathan dans le téléphone de Madeline on découvre une femme totalement différente de ce qu’elle nous semble être. En fait, Madeline cache un lourd secret qui va être le fil conducteur de l’histoire. C’est assez étrange parce qu’à partir du moment où son passé est révélé elle redevient la femme qu’elle était d’un coup, ce qui est assez étrange. Madeline et Jonathan ont en commun d’avoir un passé très lourd et sombre qui les a mené au plus bas. Tous les deux ont tenté de s’en relever. J’ai adoré les personnages : Jonathan dès le début et Madeline quand elle se révèle vraiment. Leur relation à tous les deux évolue aussi. J’ai adoré le je t’aime moi non plus du début, où chacun trouve l’autre insupportable mais ne peux s’empêcher d’aller fouiller dans le téléphone de l’autre, jusqu’à leur complicité après.

Les personnages secondaires sont laissés de côté, surtout ceux du côté de Madeline. Que ce soit sa meilleure amie ou son petit ami, ils servent juste de prétexte et d’arrière-plan. Du côté de Jonathan, on a deux personnages adorables et tellement attachants : son fils et son ex beau-frère, genre oncle un peu trop cool, irresponsable et un peu porté sur les joints. Par contre, les personnages liés au passé respectif de Madeline et Jonathan sont plus développés et ont plus de consistance. Parmi eux se trouve mon préféré : Danny, un chef de mafia malgré lui et ancien petit ami de Madeline. J’ai adoré ce personnage qui malgré son job inhumain est quelqu’un de très humain, surtout avec Madeline. J’aime leurs relations à tous les deux et surtout ce qu’il lui dit. J’ai aimé découvrir ses nombreuses facettes au fur et à mesure.

Dans la seconde partie, l’histoire prend un tour totalement insoupçonné. On découvre le passé de Madeline. L’enquête sur le passé de Jonathan est assez rapidement résolue ce qui nous permet de nous concentrer sur ce qui lie leurs passés malgré eux. À ce moment-là, l’histoire prend un tour plus policier et haletant. J’ai beaucoup aimé comment les événements passés redeviennent présents et comment ils sont malgré eux embarqués dedans. Les révélations s’enchaînent et ce qu’on pensait savoir est remis en question. Toute la partie sur Alice est très prenante. Une fois commencé on n’a pas d’autre choix que de vouloir le fin mot de l‘histoire et enfin comprendre. La fin est un vrai thriller, le rythme est soutenu, le suspense à son comble. J’ai beaucoup aimé le ton sombre et presque glauque de certains passages qui collent parfaitement à l’histoire. L’ambiance est parfaitement décrite par l’auteur ce qui nous aide encore plus à nous immerger dans l’histoire. Par contre, l’ambiance est trop sombre pour le challenge Cold Winter, tourné vers Noël. C’est le seul bémol, parce que si j’avais su sur quoi aller porter l’histoire je ne l’aurais pas lu à ce moment-là et je me serais tourné vers une lecture plus Noël.

En conclusion :

C’est un livre surprenant. On part d’une situation assez simple : deux personnes échangent leur téléphone et fouille dedans. Mais, très vite, l’histoire prend un tour inattendu et surprenant. On se lance dans une histoire toute autre, forte, avec du suspense. Le lien entre ses deux histoires c’est les personnages. On se trouve rapidement attaché à eux et surtout on veut le fin mot de l’histoire.

Sur ce, bonne lecture à tous. Et n’hésitez pas à me laisser en commentaire vos avis. Qu’est-ce que vous avez pensé de ce livre ? Est-ce qu’il vous tente ?

Note: 4.5/5 : Surprenant

  • qualité d’écriture: 4/5
  • personnages: 5/5
  • monde: 4/5
  • plaisir de lire: 5/5

Citation:

« Comme le doudou de votre enfance, votre téléphone vous rassure. Son écran est doux, apaisant, hypnotique. Il vous donne une contenance dans toutes les situations et vous offre une facilité de contact immédiat qui laisse ouverts tous les possibles… »

« ., La Pianiste, Macadam Cowboy et Leaving Las Vegas. Jonathan bloqua sur le dernier titre : cette histoire d amour impossible entre un alcoolique suicidaire et une prostituée paumée était son film préféré. Lorsqu’ il l’avait découvert, il était au sommet de sa réussite professionnelle et familiale. Pourtant, la longue dérive éthylique de Nicolas Cage, noyant dans l’alcool l’échec de sa vie, lui avait paru presque familière. C’était le genre de film qui ravivait vos blessures, réveillait vos vieux démons et vos instincts d’autodestruction. Le genre d’histoire qui vous renvoyait à vos peurs les plus secrètes, à votre solitude, et vous rappelait que personne n’est à l’abri d’une descente aux enfers. Selon votre état d’esprit du moment, l’oeuvre pouvait vous donner la nausée ou vous faire voir plus clair en vous. En tout cas, elle touchait juste. »

Publicités

3 réflexions sur “L’appel de l’Ange de Guillaume Musso

  1. Pour ma part j’ai beaucoup aimé ce roman, je ne m’attendais pas à ce que l’histoire prenne ces allures mais ça m’a beaucoup plus! Les seuls reproches que je lui fait sont de nous faire rencontrer des personnages qui sont ensuite vite oublié, et une fin très rapide, j’aurais sans doute aimé un épilogue qui nous en dise un peu plus … Mise à part ça j’ai adoré l’histoire et les destins des personnages qui se croisent 🙂

    Aimé par 1 personne

    • C’est qu’une fois la surprise passé, ce livre est pas mal.J’ai bien aimé l’histoire, mais je suis d’accord avec toi sur les personnages secondaires. C’est assez dommage d’ailleurs. Par contre je ne pense pas qu’un épilogue soit forcément nécessaire parce qu’on se doute de ce qui va se passer ensuite (du moins pour les personnages principaux).

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Central Park de Guillaume Musso | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s