Harry Potter et les Reliques de la Mort / Harry Potter and the Deathly Hallows de J. K. Rowling

Demain sort Harry Potter et l’Enfant au Maudit en français. On arrive donc au bout de notre semaine spéciale Harry Potter. Hier, Fanny vous a présenté son dernier article sur la saga en vous parlant d’Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé. C’est donc à moi que revient la tâche de conclure en vous parlant du septième et dernier tome de la saga : Harry Potter et les Reliques de la Mort. Au programme : une chasse aux Horcruxes, les Reliques de la Mort, des contes, beaucoup de morts, des révélations en pagaille, une bataille finale époustouflante et la conclusion de la saga.  Dans ce tome, l’univers est plus sombre qu’il ne l’a jamais été, Voldemort a repris  le pouvoir et Harry et ses amis se lancent dans une quête de la dernière chance pour espérer tuer Voldemort. Si vous le désirez, n’hésitez pas à partager votre amour pour cette saga dans les commentaires. 🙂

Attention, comme pour les autres articles de la saga, il y a surement des « spoilers » pour ceux qui n’ont pas lu la saga et ce tome en particulier. Dans ce cas, la solution est simple : direction la librairie. Par contre, il est déconseillé de payer en argent moldu. Les librairies voient d’un très mauvais œil les Noises et autres Gallions.

– Quand j’ai découvert Harry Potter et les Reliques de la Mort –

Ce tome est le dernier de la saga. Je ne sais pas si vous vous souvenez de l’effervescence qui a entouré sa sortie mais moi oui. Toutes les librairies s’étaient lancées dans des vitrines dignes de cet événement. La mienne faisait un immense compte à rebours conseillant de relire les livres. Ce livre a eu une sortie mondiale à minuit et, cette fois encore, je n’y étais pas. Par contre, le lendemain à la première heure, oui. Je me souviens de l’impatience grandissante dans la file d’attente, le bonheur immense d’avoir le livre entre les mains et, au final, le début de la lecture tout de suite après et jusqu’au milieu de la nuit. Vu la taille du livre et mon rythme de lecture de l’époque, il m’a fallu plusieurs jours pour en venir à bout. C’était d’ailleurs assez compliqué d’éviter les spoilers dans la cour de récré mais j’ai tenu bon et au final j’ai réussi à découvrir l’histoire par moi-même. Quand j’ai refermé le livre, j’ai ressenti un sentiment d’accomplissement. La boucle était bouclée mais j’étais aussi un peu triste. C’était le dernier Harry Potter que je ne lirais jamais, la fin de la saga qui m’avait accompagné une partie de mon enfance et de mon adolescence, la saga qui m’avait appris à aimer la lecture. J. K. Rowling avait été clair, plus d’Harry Potter. Quelques mois plus tard, je me suis consolée avec les Contes de Beedle le Barde. Bref, vous imaginez un  peu ma joie quand j’ai découvert que la pièce aller sortir. Après toutes ces années d’attente où au fond je n’y croyais plus tellement, enfin, une nouvelle histoire d’Harry Potter (oui je sais ce n’est pas une suite mais quand même c’est dans le même univers) ! Mais n’allons pas trop vite, aujourd’hui nous parlons uniquement des Reliques.harry-potter

– Ce que ce livre représente pour moi –

Comme je le disais dans l’intro, ce tome est pour moi celui d’une quête presque désespérée contre Voldemort. Le début et le mariage marquent la fin d’une vie normale pour Ron, Hermione et Harry. À partir de là, ils sont obligés de fuir, traqués par Voldemort. Eux cherchent les Horcruxes. On sent le danger à chaque instant et ce livre nous laisse peu de répit, du moins sur le papier. Parce que dans les faits, la première partie souffre d’un gros manque de rythme, puisque la chasse aux Horcruxes n’avance pas et que des fois je me suis un peu ennuyé. Oui je l’avoue. Par contre, dès que la situation se débloque, ça devient explosif. J’ai quand même beaucoup aimé suivre cette quête. Chercher les indices et les Horcruxes. Mais ce qui est bien avec cette lenteur dans la recherche c‘est qu’elle permet d’exacerber les sentiments des personnages et leur agacement. On découvre ainsi Ron comme on ne l’avait que rarement vu : jaloux d’Harry, désagréable, ainsi qu’une Hermione loyale jusqu’au bout, et un Harry déboussolé et se sentant un peu trahi par Dumbledore qui ne lui a pas laissé des instructions très claires.giphy

Le côté désespéré de la quête n’est pas montré que par la lenteur de la première partie, mais aussi par la véritable hécatombe que subissent les personnages. Ce tome compte plus de morts que tout le reste de la saga réunie. Ça commence dès les premières pages et se termine seulement à la fin avec la bataille de Poudlard. Personne n’est vraiment épargné. Beaucoup de personnages qu’on aime meurt et d’autres qu’on voudrait voir mourir ne le font pas.giphy-8

– Mon personnage préféré –

Comme j’en ai pris l’habitude, je n’ai pas qu’un personnage préféré dans ce tome mais plusieurs. Cette fois, je vais vous parler de trois personnages (oui rien que ça, mais c’est le dernier article alors je me lâche). Ce tome est particulièrement marquant pour les personnages de Neville, de Dumbledore et de Rogue. J’ai beaucoup aimé découvrir un nouvel aspect de la personnalité de chacun. Voir Neville en meneur, rebelle et courageux, j’ai adoré. C’est comme si je le voyais pour la première fois. C’est un des personnages qui a le plus évolué dans la saga.giphy-5

Dans ce tome, on apprend beaucoup de choses sur Dumbledore. Alors qu’on le connaissait que comme le directeur bienveillant de Poudlard, on découvre cette fois son passé parfois un peu sombre. J’ai adoré ces révélations et voir qu’il n’était pas si lisse que ça c’est juste génial. Par contre, on a un peu l’impression qu’il s’est servi d’Harry pour son plan, un peu froidement et ça j’ai moins aimé. Mais découvrir ses faiblesses et ses défauts ne le rend pas moins fascinant, au contraire. J’ai particulièrement aimé sa relation avec Gregorovitch et toute l’histoire avec sa sœur.9a0e4081cf79557660529a012352827f

Et pour finir, Rogue. Il est l’un des personnages central de ce tome, et même de la saga, mais c’est aussi le plus ambigu. Il est agent double tellement de fois qu’on s’y perd un peu et, au final, on ne sait plus de quel côté il est. J’ai adoré découvrir ses souvenirs. D’un coup, toute mon animosité pour le personnage disparaît et je le trouve très touchant. J’ai une relation très particulière avec Rogue car j’ai beau savoir qui il est et pourquoi il agit comme il le fait, quand je relis le premier tome je le déteste mais dans le dernier tome il me touche profondément, et ça à chaque fois.giphy-4

– Ma scène préférée –

Cette fois encore j’hésite beaucoup entre deux scènes très différentes mais qui sont vraiment emblématiques de ce tome. Commençons par la mort de Dooby. Cette scène m’a vraiment bouleversé. J’ai appris à connaitre Dooby au fil des tomes et à l’adoré pour son côté décalé, loufoque et incroyablement fidèle à Harry. Comme me l’a fait remarquer Fanny il a quelques jours, à la fin du deuxième tome Harry lui fait promettre de ne plus essayer de lui sauver la vie et si Dobby avait tenu sa promesse il ne serait pas mort comme ça ! Cette mort est une des plus bouleversantes de ce tome (où ce n’est pourtant pas les morts qui manquent) et même de la saga. Histoire de nous briser encore un peu le cœur (en VO par contre) :

L’autre scène que j’adore c’est la bataille de Poudlard. Bon ok, c’est plus qu’une scène, c’est carrément toute une partie de l’histoire, mais je trouve que c’est le meilleur moment de ce tome. Les émotions sont à leur paroxysme, l’action ne s’interrompt presque jamais, on enchaine les révélations et la fin est tellement triste. Bref, ce passage est un vrai concentré d’émotion comme je les aime.2

– Ce que je pense des films –

Visuellement, les deux films sont très beaux, rien à redire là-dessus. Par contre, à regarder dans les détails, j’aime beaucoup la partie 2 et beaucoup moins la partie 1. En fait, le film subit la même chose que dans le livre, la première partie est très lente, il ne se passe pas vraiment grand-chose parce que les héros peinent dans leur quête. C’est renforcé par le fait qu’ils ont choisi de faire deux films bien séparés. Du coup, dans le premier ,il ne se passe pas grand-chose et le deuxième concentre une grande partie de l’action. Mais alors que dans le livre cette partie sert à exacerber les sentiments de nos héros, je trouve que ça sonne un peu creux dans le film. Certaines scènes sont maladroites, ce qui casse encore un peu plus le rythme du film. Par contre, les paysages sont magnifiques. Tout n’est pas à jeter dans le premier film, par exemple il faut avouer que la mort de Dooby est magnifique, mais je pense qu’avec un seul film il y aurait eu moins de temps mort et du coup peut-être un meilleur film, même si j’aurais surement râlé parce que ce dernier tome est très complexe et de nombreuses choses seraient passé à la trappe. Je ne suis jamais contente en fait 🙂

Petit cadeau pour Fanny qui ne peut s’empêcher de rire dès qu’elle voit cette scène :

– L’avis de Fanny –

AHHHHHHH cette scène !!! J’avoue, je n’ai jamais autant rit dans une salle de cinéma. Je m’excuse officiellement auprès des personnes présentes ce jour-là. Maintenant, revenons au film lui-même. Oui, la première partie du livre est lente et il ne se passe pas grand chose mais cela ne m’a jamais vraiment dérangé puisque ça fait encore plus ressortir la seconde partie. C’est un peu comme le calme avant la tempête, ce moment où la tension monte, les nuages s’assombrissent mais on ne sait toujours pas quand l’éclair va frapper. Alors oui, le fait d’avoir divisé le livre en deux films accentue beaucoup la différence entre la première et la deuxième partie mais cela ne n’empêche pas de les apprécier pour autant. Tout comme Maïssa, mon cœur a souffert, principalement à la fin du livre. Beaucoup de mes personnages préférés sont morts pendant la bataille de Poudlard et je ne m’en suis toujours pas remise. Je pleure encore aujourd’hui les morts de Lupin, Fred et George. Le cas de rogue est un peu plus spécial. Oui, je l’ai trouvé très courageux et sa mort m’a beaucoup touché mais je ne pardonne toujours pas son attitude envers Harry.  Pour ce qui est de mon moment préféré, il y en a un que je trouve simplement jouissif. Je parle bien évidemment de la mort de Bellatrix de la main de Maman Weasley. « Not my daughter, you bitch. » Voilà qui est dit ! Sinon, que dire d’autre sinon que ce livre conclut très bien la saga. Le roman nous donne les réponses qu’on attend depuis le début, reste très réaliste grâce au grand nombre de morts et garde ses moments héroïques qui n’arrivent que dans un monde comme celui d’Harry Potter. J’ai adoré ce livre et il n’a fait que confirmé mon amour de la magnifique saga de J.K. Rowling.

tumblr_n4ypju96vi1qk63b8o10_250

Ça y est on a fini la semaine sur Harry Potter. Ça a été intense mais on a réussi à tenir le coup. J’espère que ça vous avez plus. En fait, ce n’est pas tout à fait fini puisque demain vous retrouverez Fanny pour un article bonus, pendant que je filerais à la librairie acheter Harry Potter et l’Enfant Maudit. Alors à demain 😉

tumblr_m7885enn321ru5wduo4_r2_500

Publicités

4 réflexions sur “Harry Potter et les Reliques de la Mort / Harry Potter and the Deathly Hallows de J. K. Rowling

  1. Pingback: Harry Potter et l’Enfant Maudit – J.K. Rowling, Jack Thorne, John Tiffany | Lestrange in wonderland

  2. Pingback: Bilan du mois d’Octobre – Maïssa | Lestrange in wonderland

  3. Pingback: The End of the year book tag | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s