Seras-tu là ? de Guillaume Musso

Présentation :

Auteur: Guillaume Musso

Genre: Contemporain, fantastique

Date: 2007

Édition: Pocket

Résumé : afin d’éviter de trop en révéler je vais reprendre celui de la quatrième de couverture.

Elliott, médecin réputé, père comblé, ne s’est jamais consolé de la disparition d’Ilena, la femme qu’il aimait, morte il y a trente ans. Un jours, par une circonstance extraordinaire, il est ramené dans le passé et rencontre le jeune homme qu’il était alors.
Les années 1970 battent leur plein à San Francisco, Elliott est un jeune médecin passionné et plein d’ambition. Fera-t-il cette fois le geste décisif qui pourrait sauver Ilena ? Saura-t-il modifier son implacable destin ?

Avis :

Après la claque magistrale que j’ai eu avec Parce que je t’aime, j’ai eu envie de continuer ma découverte de cet auteur. Après un passage chez l’amie qui m’avait prêté Parce que je t’aime, je suis repartie avec un certain nombre de Musso, dont Seras-tu là ?, qu’elle m’a décrit comme son deuxième préféré. Cette fois-ci, je n’ai pas tergiversé et je me suis lancé dans cette lecture sans même lire le résumé. Résultat : un moment de lecture génial qui a frôlé le coup de cœur mais malheureusement ça n’a pas été le raz-de-marée de Parce que je t’aime.

Dans ce livre, on rencontre Elliott, un médecin réputé qui ne s’est jamais remis de la mort d’Ilena, la femme qu’il aimait. Un jour, on lui offre la possibilité de retourner dans le passé pour revoir Ilena. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Eliott, que ce soit le Elliott de 60 ans ou celui de 30. Le premier est touchant, assez cynique, réfléchit alors que le deuxième est passionné, amoureux et ambitieux. Les deux m’ont plu pour ce qu’ils sont. Mais j’ai surtout aimé les moments où ils se retrouvaient face à face. L’Elliott de 60 ans est assez paternaliste avec son lui plus jeune. J’ai adoré la dynamique entre les deux. En ayant leurs deux points de vue on peut voir les conséquences du voyage dans le temps dans leurs vies à tous les deux. J’ai beaucoup aimé leurs relations entre complicité  et opposition. Les deux autres personnages importants sont Ilena (bien sûr) et Matt, le meilleur ami d’Elliott. J’ai particulièrement adoré ce dernier avec son caractère joyeux qui cache des failles et son amitié infaillible pour Elliott. Musso a vraiment un don pour rendre ses personnages humains et donc attachants.

Tous ces personnages attachants sont pris dans une histoire un peu folle de voyage dans le temps. On se retrouve dans des questions sur le voyage dans le temps et sur ses conséquences. Peut-on changer le passé ? Avec quelques conséquences ? Ces questions prennent un tour intime pour Elliott car il a conscience que s’il sauve la vie d’Ilena, sa fille Angie risque de ne jamais naitre, or elle est son seul bonheur depuis la mort d’Ilena. J’ai beaucoup aimé ce dilemme et la solution trouvée. Même si la fin m’a à la fois éblouie parce que j’adore le rebondissement final et  que je le trouve très bien trouvé, c’est en même temps frustrant, parce que je n’ai pas compris pourquoi ils ont attendu autant de temps. Pour en revenir au voyage dans le temps, je le trouve très bien mis en place. La réflexion y est bien menée. On y trouve par exemple le paradoxe du grand-père (dit aussi le paradoxe de l’écrivain).  Un concept assez complexe, je vais laisser le doctor vous l’expliqué :

Bref, le thème du voyage dans le temps est particulièrement bien traité, riche et complexe. L’autre thème développé dans ce film est celui du destin. La rencontre de Matt, Ilena et Elliott nous est décrite comme produite par le destin. C’est lui qui explique les coïncidences parfois un peu grosses. Là aussi l’auteur mène une réflexion intéressante sur ce qu’est destin. Est-ce que tout est déjà écrit ? Si oui, dans quel but ? Peut-on le changer ?

L’autre point fort du livre c’est sa description des années 70. On sent vraiment l’atmosphère particulière de cette époque qui voit la fin du mouvement hippie. J’ai adoré la description de l’époque et on croise de nombreuses références à la culture de l’époque. Par exemple, Carrie de Stephen King ou la musique (les Rolling Stones, les Beatles, U2, Bob Marley, Bob Dylan, Jimi Hendrix et autres). Les évènements marquants de 1970 à 2007 nous sont racontés avec plus ou moins de détails : l’assassinat de Kennedy, celui de Lennon, le 11 septembre. Tout ça nous permet de replonger dans une époque. Cette plongée dans le passé donne lieu à des scènes très drôles. Une scène en particulier m’a marqué, celle où Elliott découvre un ordinateur Apple et dit que vu le nom la marque ne marchera jamais. L’autre sens est aussi très drôle quand le jeune Elliott découvre des objets appartenant au vieil Elliott : téléphone, baladeurs, etc. J’ai beaucoup aimé la façon dont Musso rend le passé vivant avec l’humour et le décalage qu’il faut.

En conclusion :

J’ai adoré ce livre. Le thème du voyage dans le temps est super bien fait et donne lieu à des scènes touchantes et drôles. La réflexion que mène ce livre sur le voyage dans le temps et le destin est passionnante. Les personnages sont attachants. J’ai adoré me laisser emporter dans cette histoire. Je ne suis vraiment pas passé loin du coup de cœur, mais je dois reconnaitre que ça n’a pas été le raz-de marré de Parce que je t’aime.

Sur ce, bonne lecture à tous. Et n’hésitez pas à me laisser en commentaire vos avis. Qu’est-ce que vous avez pensé de ce livre ? Est-ce qu’il vous tente ?

Note: 5/5 une lecture géniale

  • qualité d’écriture: 5/5
  • personnages: 5/5
  • monde: 5/5
  • plaisir de lire: 5/5

Citation: qui a été très dure à choisir tant j’ai aimé ce livre

« On s’est tous posé la question au moins une fois : si on nous donnait la chance de revenir en arrière, que changerions-nous dans notre vie ?

Si c’était à refaire, quelles erreurs tenterions-nous de corriger ? Quelle douleur, quels remords, quel regret choisirions-nous d’effacer ?

Oserions-nous vraiment donner un sens nouveau à notre existence ?

Mais pour devenir quoi ?

Pour aller où ?

Et avec qui ?»

« Dans les périodes d’apaisement, on croit toujours les avoir vaincus.

On s’imagine qu’à la longue, on a fini par leur faire la peau.

Qu’on les a éloignés pour de bon.

A jamais et pour toujours.

Mais c’est rarement le cas.

Le  plus souvent, nos Démons sont tapis dans l’ombre.

Guettant inlassablement le moment où l’on baissera la garde.

Et quand l’amour s’en va …»

Enregistrer

Publicités

2 réflexions sur “Seras-tu là ? de Guillaume Musso

  1. Pingback: Bilan du mois de septembre | Lestrange in wonderland

  2. Pingback: Et après … – Guillaume Musso | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s