Firefight de Brandon Sander

firefight-coverPrésentation :

Auteur : Brandon Sanderson

Série : Reckoners

Genre : Fantasy, Science Fiction

Edition : Orion Publishing pour UK (Delacorte Press pour USA)

Date : Janvier 2015

Sinopsis :

De plus en plus d’Epics viennent dans la ville anciennement connue comme Chicago pour s’en prendre aux Reckoners.  Prof (le leader des Reckoners) en est sûr, une High Epic de New York veut l’attirer dans un piège. Le seul moyen d’en être sûr est d’aller sur place. David, Prof et Lia laissent donc Abraham et Cody s’occuper de Newscago (Chicago) et partent pour Babylon Restored (Manhattan). Mais si Prof est déterminé à en finir avec Regalia, l’High Epic qui contrôle la ville, David, lui, a une autre mission : retrouver Firefight et enfin mettre les choses au clair.

Mon Avis :

Dans le bilan du mois de juillet, j’avais dis que Firefight était un bon livre mais que je l’aimais un peu moins que le premier, Steelheart. Et bien je n’en suis plus si sure. Pour dire vrai, je crois que j’ai tout simplement adorer les deux livres. Brandon Sanderson a le don d’écrire des récits rythmés et dont le suspens ne fait qu’augmenter jusqu’à la toute fin.

Dans ce second tome, les conflits sont nombreux et David va être tirailler entre deux camps. Doit-il suivre les directives de Prof même s’il n’est plus forcément d’accord avec sa façon de voir les Epics ou doit-il suivre sa propre voie et essayer de « guérir » les Epics ? Ces conflits rendent parfois l’histoire très frustrante car on voudrait vraiment que tout le monde voit les choses de la même façon que David et qu’ils le laissent agir. Mais c’est aussi là l’un des points forts de Brandon Sanderson. Il écrit des personnages très humains qui doivent se débrouiller dans un monde complétement fou. De cette façon, il arrive facilement à faire en sorte que le lecteur soit toujours du côté du personnage principal.

Comme dans le livre précédent, Firefight est plein de rebondissements. On pense avoir compris où allait l’histoire mais plus on passe de pages plus on se rend compte qu’on avait tord. Brandon Sanderson nous fait tourner en bourrique jusqu’à la toute fin, lorsqu’il nous dévoile la vérité et nous laisse sur nos pauvres fesses. Et c’est justement ce que j’aime dans les récits de l’auteur. On ne s’ennuie jamais, il n’y a aucun temps mort et la fin est toujours surprenante et donne vraiment envie de lire la suite. D’ailleurs, je pense lire Calamity, le dernier livre de la trilogie, dès septembre.

Note : 5/5

  • qualité d’écriture : 5/5
  • personnages : 5/5
  • monde/intrigue : 555555555555/5
  • plaisir de lire : 4/5 (car quelques personnages du premier livre était absent de ce récit ce que j’ai trouvé un peu dommage)

Citations :

“As she’d left, I’d glanced at her gun.
This time, when she’d pointed it at me, she’d flicked the safety on. If that wasn’t true love, I don’t know what was.”  –  « Alors qu’elle partait, je regarda son arme. Cette fois, quand elle m’avait menacé avec, elle avait mis la sécurité. Si ça ce n’était pas le grand amour, je ne sais pas ce que c’était. »

Publicités

6 réflexions sur “Firefight de Brandon Sander

    • Contente de t’avoir donner envie de le lire 🙂
      Quand je pense que cette trilogie est l’un de ces écrits les moins connus, j’ai vraiment hâte de lire ses autres livres !
      N’hésites pas à me dire ce que tu en penses si tu le lis ^^

      J'aime

  1. J’ai beaucoup aimé moi aussi, d’ailleurs, je vais sûrement finir par en parler sur mon blog. Quelle chance de lire ces livres en anglais, je vais être obligé d’attendre des mois pour finir la série.
    Pourtant, je trouve que sa trilogie « Fils des brumes » est malgré tout encore meilleure, très inventive, encore plus intelligente, et avec des personnages au moins aussi attachants. Elle se situe dans un contexte de fantasy que l’auteur réinvente complètement, en inventant des formes de magies très originales, un peu comme il le fait avec les pouvoir des Epiques. J’attends avec impatience ton retour sur « Calamity » !

    Aimé par 1 personne

    • Je pense lire Calamity le mois prochain donc mon avis ne devrait pas tarder non plus 🙂 C’est vrai que Brandon Sanderson écrit ENORMEMENT de bonnes séries et je compte bien toutes les lire, en commençant par Misborn (Fils de brumes) parce le système magique lié aux métaux est vraiment unique.
      Encore merci de ton commentaire

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan du mois de Décembre – Fanny | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s