Bilan du mois de mai – Maissa

5-_Omnibus_(Recto)VF1489782261400416FS

Nous voici à la fin du mois de mai et qui dit nouveau mois qui arrive dit bilan. Étrangement, mai a été le mois où j’ai eu le plus de choses à faire (sur le plan scolaire et autres) et pourtant c’est l’un des mois où j’ai le plus lu depuis le début de l’année. Mangas mis à part, j’ai lu 5 livres, dont 3 que j’avais cités comme pavé qui m’effrayaient dans le Big Book Phobia Tag en début de mois. J’ai vaincu ma peur, ce qui pour l’un d’entre eux n’était pas une mince affaire ! Résultat : 1 coup de cœur, 2 belles découvertes et 2 bonnes lectures.

Commençons donc sans plus tarder avec L’héritier de l’Empire de Timothy Zahn, le premier tome de la saga la Croisade noire du Jedi Fou. Comme vous l’aurez compris, c’est un livre qui prend place dans l’univers étendu de Star Wars (après l’épisode VI). On y retrouve nos personnages préférés essayant de mettre en place la Nouvelle République. Mais ce qui reste de l’Empire est commandé par un Grand Amiral, fin stratège, qui est bien décidé à reconquérir le pouvoir. Pour cela il a une arme secrète : un clone fou de Jedi qui contacte mentalement Luke. Celui-ci est heureux de découvrir qu’il n’est pas le dernier des Jedi et  se lance à sa recherche. J’ai beaucoup aimé me replonger dans cet univers. Avec une histoire bien construite, Zahn arrive à mêler respect de l’univers original et innovation. Les personnages qu’il introduit sont super intéressants et s’intègrent parfaitement aux groupes déjà existants. On découvre de nouvelles planètes mais aussi d’autres qu’on a déjà vu (Kashyyk, la planète des wookies en particulier). Seul bémol : il s’agit d’un premier tome d’une trilogie donc il faut mettre les choses en place afin qu’on comprenne vraiment toutes les implications, ce qui réduit quand même pas mal l’action.

Plus tard, j’ai lu le deuxième tome de cette trilogie : La Bataille des Jedi. Et cette fois-ci ça a été un véritable coup de cœur. Ce tome a gardé les points positifs du tome précédent tout en ajoutant de l’action. Ce qui en fait un grand Star Wars. L’histoire est bien construite et riche. Les intrigues sont complexes et s’entremêlent à merveille, ne nous lançant pas nous ennuyer une seule seconde. Zahn a réussi dans ce tome deux à poursuivre l’histoire du premier tome tout en lui donnant une autre dimension. J’ai beaucoup aimé les personnes qui sont à la fois les mêmes que ceux qu’on a connus et différents. Les duos habituels sont remplacés par d’autres qui nous permettent de voir nos héros différemment. Bref, j’ai adoré ce tome qui mélange batailles, intrigues politiques, trucs de Jedi, humour, émotions, suspense, et révélations explosives. Pour moi c’est vraiment un sans-faute et j’ai hâte de lire la suite qui s’annonce plus que prometteuse.

Entre deux voyages intergalactiques, j’ai été me reposer dans la Comté en lissant le premier tome du Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau de J.R.R. Tolkien. Comme les deux précédents, ce livre me fessait très peur (plus que les deux autres d’ailleurs). Tolkien est connu pour ses descriptions hyper détaillées et hyper précises, or ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Mais il en fallait plus pour me faire renoncer et je me suis donc laissé entrainer dans ce périple avec le reste de la Communauté. Et j’ai adoré. On n’est vraiment pas passé loin du coup de cœur. Alors certes, ça n’a pas été facile à lire entre les noms qui se ressemblent plus ou moins tous (je ne différencie pas les elfes les uns des autres sauf Légolas), les généalogies, les lieux (et pourtant il y a des cartes), j’étais paumée. En plus, la langue riche et complexe de Tolkien ne facilite pas les choses. Mais pourtant c’est ce que j’ai aimé car ça montre un univers incroyablement riche dans lequel j’ai aimé me perdre. J’ai adoré les descriptions de Tolkien qui permettent vraiment de visualiser les lieux comme si on s’y trouvait. J’ai beaucoup aimé voyager dans La Terre du Milieu avec la Communauté et je pense que je vais lire la suite de leur aventure dans peu de temps.

Histoire de me remettre de tous ses voyages je me suis lancée dans un classique. Sans vraiment savoir pourquoi j’ai lu Les Petites filles modèles de la Comtesse de Ségur. J’ai grandi avec les dessins animés des Malheurs de Sophie alors j’étais contente de retrouver ces personnages dans ce livre. L’histoire est racontée du côté de la famille de Fleurville. Tout commence quand Camille et Madeleine en promenade avec leur bonne sont témoins d’un accident. Un carrosse s’est emballé emmenant ses occupants droits dans le fossé. À bord une petite fille et sa mère : Marguerite et Mme de Rosbourg. Ce sont bien sûr des personnages qui sont familiers à ceux qui connaissent un peu l’histoire de Sophie. Mme de Fleurville les recueille. Camille et Madeleine sont des petites filles modèles grâce à l’amour que leur donne leur mère. Leur comportement est opposé à celui de Sophie qui elle est mal éduqué car élevé par Mme de Fichini sa belle-mère qui la méprise et la bat pour un oui et un non. Ce livre est bien sûr une vraie réflexion sur le rôle des parents dans le comportement des enfants et une critique contre la violence faite aux enfants (un thème récurrent dans le livre). J’ai aimé me replonger dans cet univers et ça même si les intrigues sont simples et gentillettes avec d’un côté les gentils et de l’autre, voire même carrément cliché à certains moments, elles ont un peu le goût des madeleines de Proust. Et puis, Sophie est un personnage attachant, bien plus que les trois autres trop parfaites pour qu’on puisse vraiment s’attacher à elles. L’évolution du personnage de Sophie est un peu trop prévisible mais avec son sale caractère et ses manières parfois égoïstes elle est à l’image du roman, drôle et touchante.

Et pour finir le mois, j’ai lu un autre classique : Jacquou le Croquant d’Eugène Le Roy. C’est l’histoire d’un enfant de paysan, dans le Périgord en 1815, dont le père est envoyé injustement aux galères par le comte de Nassac. Il y meurt en quelques mois. Sa mère lui fait jurer de se venger du Comte et quelque temps plus tard, c’est elle qui meurt de pauvreté et de désespoir. Jacquou le Croquant c’est à la fois l’histoire de ce garçon qui perd ses parents très jeune et nourri une haine féroce contre le Comte mais c’est aussi l’histoire d’une révolte paysanne. J’ai apprécié cette plongée dans la campagne du XIXème siècle. L’auteur arrive vraiment à nous faire ressentir la vie difficile des paysans en ce temps-là. J’ai aimé la révolte de Jacquou. Après le sort s’acharne vraiment sur lui, peut-être un peu trop même. Mais j’ai beaucoup aimé le récit de la révolte qui est incroyablement dynamique. Les romances sont touchantes quoique très clichés. Dès l’apparition de la jeune fille on sait ce qui va se passer, et la fin c’est juste le summum du cliché. Mais bon, je n’aime pas les romances à la base et donc je n’ai pas forcément aimé l’importance que prenait ce récit dans l’histoire. Par contre, j’ai beaucoup aimé la critique de la société sous la Restauration que fait ce livre. Il ne classe pas tous les nobles comme des méchants. Il y a une vraie échelle de valeurs. J’ai beaucoup aimé le personnage de la fille cadet du comte qui a un vrai caractère. Je trouve dommage qu’on la voit si peu. Ce roman reste une bonne histoire. Alors certes il y a peu de chances que je la relise, mais je suis contente de l’avoir lu au moins une fois.

Alors voilà, c’est tout pour le mois de mai. Actuellement, je suis en train de (re)lire Le Diable S’habille en Prada de Laura Weisberger J’ai voulu commencer la suite avant de me rendre compte que j’avais presque totalement oublié le premier tome (lu il y a une dizaine d’années). Donc je me replonge avec délice dans cet univers. La chronique arrive très vite. Je vous souhaite de très bonnes lectures.

Et vous qu’avez-vous lu ce mois-ci ? Avez-vous eu un coup de cœur ? Avez-vous lu les livres que je vous ai présentés ? Qu’en avez-vous pensez ? N’hésitez pas à me dire tout ça dans les commentaires.

Publicités

3 réflexions sur “Bilan du mois de mai – Maissa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s