The Color of Magic – Terry Pratchett

the color of magicPrésentation :

Auteur : Terry Pratchett

Série : Discworld Series (Disque-Monde)

Genre : Fantastique, Aventure

Edition : Orion Books (pour cette version)

Date : 1983 pour la première édition

Synopsis :

Pour une fois, je ne voyais vraiment pas comment vous résumer ce livre (surtout que je l’ai lu il y a plusieurs semaines) et j’ai préféré prendre un résumé tout fait que de vous dire des bêtises. J’ai pris ce synopsis sur babelio et je crois qu’il s’agit de la traduction française de la quatrième de couverture d’origine.

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d’une tortue. A Ankh-Morpork, l’une des villes de ce Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l’air tellement inoffensif, bonhomme chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins ; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu’aux rebords du disque. Car Deuxfleurs appartient à l’espèce la plus redoutable qui soit : c’est un touriste…

Mon Avis :

J’avais acheté ce livre car je m’étais dit qu’il était vraiment temps d’enfin lire Terry Pratchett et je dois dire que je suis plus que mitigée. Pour faire simple, j’ai aimé l’univers et les personnages du livre mais j’ai grandement regretté de ne pas les voir développer plus que cela. En effet, l’univers du Disque-Monde a l’air vraiment super intéressant, très créatif mais aussi complexe et j’aurais aimé que l’auteur nous aide plus à nous l’imaginer. Pour ce qui est des personnages, j’ai beaucoup aimé les deux principaux : Rincewind (Rincevent), le sorcier raté, et Twoflower (Deuxfleurs), le touriste en quête d’aventures. Le problème est qu’encore une fois, rien n’est développé. Alors je sais bien que cela fait parti du style de l’auteur et de la particularité de cette série mais le point de vue externe m’a beaucoup dérangé. Quand je lis un livre, j’ai besoin de voir un personnage évoluer et grandir. Ici, on ne pouvait que suivre leurs aventures et cela m’a donné l’impression de ne faire qu’effleurer le potentiel des personnages.  

Cela ne m’a pas empêcher de beaucoup aimé Rincewind et Twoflowers, et encore plus leur dynamique à deux. C’était même très marrant de voir le sorcier essayé de résonner les tourisme assoiffé d’aventures. Plus les situations sont dangereuses plus on découvre la naïveté  extrême de Twoflowers qui pense que rien ne peut leur arriver alors qu’ils sont en plein milieu d’une bagarre de bar ou face à un monstre magique.

Une autre chose que j’ai beaucoup aimé est le faire que Pratchett s’amuse à casser les codes du fantastique ou à en rire. L’humour n’était pas aussi présent que ce qu’on m’avait dit mais j’ai apprécié les dialogues parfois complétement fous.

Je continuerais à lire la suite pour me faire une meilleure idée de la série mais je ne suis pas sure que cela se fera rapidement.

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez déjà lu Terry Pratchett et ce que vous en avez pensé. 🙂

Note : 3/5

  • qualité d’écriture : 3/5
  • personnages : 3/5
  • monde/intrigue : 3/5
  • plaisir de lire : 3/5

Citations :

“No, what he didn’t like about heroes was that they were usually suicidally gloomy when sober and homicidally insane when drunk.”  –  « Non, ce qu’il n’aimait pas avec les héros c’était qu’ils étaient souvent suicidaires et sombres lorsqu’ils étaient sobres et dangereusement fous si bourrés. »

Publicités

5 réflexions sur “The Color of Magic – Terry Pratchett

  1. Les Annales du Disque-Monde!!! Merci ; )

    Terry Pratchett a écrit 40 tomes de cette délicieuse saga, dont 5 en collection junior il me semble. Je commence le 35ème, le dernier -Oo-, et je sais que je vais dévorer cette aventure avec le même sourire en coin que lors des 34 précédentes. Je ne peux donc pas être objective.

    Sous l’excellente plume de son traducteur français, Patrick Couton, l’univers du Disque-Monde et ses nombreux personnages m’ont passionnée et l’humour pétillant de Terry Pratchett en briseur de codes (et pas que ceux du fantastique, vous verrez) berce naturellement la lecture.

    Je vous souhaite bon voyage au gré des tomes du génial Sir Terence.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai encore jamais oser me lancer dans l’univers de Terry Pratchett. Mortimer m’attend dans ma bibliothèque. En fait j’ai super peur de ne pas être réceptive à l’humour de l’auteur!
    Cela dit, j’ai aussi très envie de découvrir cet univers farfelu et ce maitre du fantastique!
    Par quel livre vas-tu continuer ta découverte?

    Aimé par 1 personne

    • J’étais dans le même état d’esprit que toi avant de commencer alors j’ai décidé de simplement me lancer
      Après tout, les livres (au du moins celui que j’ai lu) son assez courts donc même si je ne l’avais pas aimé j’aurais pas perdu beaucoup de temps ^^
      Sinon, je pense continuer à les lire dans l’ordre de sortie même si je sais que ce n’est pas obligatoire. Je pense juste que se sera plus simple de suivre comme ça 🙂

      J'aime

  3. Pingback: Bilan du mois de Mai – Fanny | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s