Falling Kingdoms – Morgan Rhodes

fkPrésentation :

Auteur : Morgan Rhodes

Séries : The Falling Kingdoms Series (Le Dernier Royaume)

Genre : Fantasy, Yound Adult

Editions : Razorbill (Michel Lafon)

Dates : Décembre 2012 (Octobre 2013)

Synopsis :

Dans Mytica, il existe trois royaumes : Auranos, Paelsia et Limeros. Tous trois se livrent à une sorte de guerre froide depuis des années. Chacun fait sa vie de son côté, quitte à laisser le voisin mourir de faim… En effet, si Auranos a la chance d’avoir un climat favorable et de nombreuses richesses, le royaume de Paelsia connait de nombreuses difficultés à nourrir sa population et Limeros est plongé dans un hivers constant. Et si ces problèmes climatiques étaient dû à la disparition de la magie ? Encore mieux, et si les prophéties disaient vraies et que la naissance d’une jeune fille pouvait redonner vie à la magie ?

Comme beaucoup de guerres bien réelles que nos pays ont connus, le livre commence par la mort d’un personnage de la main d’un autre et se finit par le massacre de populations entières. Et comme dans la réalité, les soldats ne s’arrêtent pas souvent pour questionner les motifs des dirigeants…

Et si le destin des trois royaumes reposait sur le épaules d’une princesse, d’un prince, d’une sorcière et d’un homme prêt à tout par vengeance, tous ennemis ? (musique intense)

Mon Avis :

Et bah moi je suis bien contente d’avoir enfin commencer cette série ! Lire du point de vue de tant de personnes différentes sans jamais savoir qui devrait gagner la guerre, c’est une première. Enfin, je sais quel personnage je veux voir « gagner » (ou plutôt survivre à tout prix) mais je ne sais pas quel royaume devrait sortir de cette guerre victorieux. Alors je vais faire mon optimistique (ce qui est une première) et espérer que tout Mytica fasse la paix.

Le livre commence avec la naissance d’un espoir : la possible clef du retour de la magie. Mais la naissance de la petite Lucia ayant été prédite dans les étoiles, un certain roi (de Limeros), très intéressé lorsqu’il s’agit de se servir de la magie, décide de la voler à sa famille et de l’élever comme sa fille. Alors, même si on a forcément un peu « pitié » de Lucia dès le début puisqu’on en sait plus qu’elle sur son passé, je dois avouer que je ne l’ai pas aimer plus que ça. Elle est mignonne, très gentille et très polie pour une princesse mais un peu trop naïve à mon goût. Pour dire vrai, j’ai trouvé son personnage un peu plat. J’espère que son nouveau statut de puissance magique va enfin lui permettre de s’affirmer.

L’autre personnage principal féminin est Cleo, la princesse du Royaume d’Auranos. Alors tout comme Lucia, Cleo est gentille, aimable et amicale, et lorsque sa grande sœur, héritière du trône, tombe gravement malade, Cleo nous montre également son immense cœur. Accrochée à l’idée de sauver sa sœur par n’importe quel moyen, elle décide de se lancer à la recherche d’une ancienne sorcière qui pourrait avoir la magie nécessaire pour guérir sa sœur. Pour cela, Cleo doit quitter la sécurité de son palais et braver le danger des terres de Paelsia (où elle n’est plus la bienvenue depuis les premiers chapitres du livres). J’ai beaucoup aimé lire de son point de vue car elle est à la fois courageuse et tendre, et découvrir un royaume entier à travers ses yeux ennemis était une totalement différente expérience que de le voir des yeux d’un des habitants, comme Jonas par exemple. De plus, Lucia à un petite côté « recherche de liberté » que j’adore.

En parlant de Jonas, je dois avouer que je suis assez partagée sur son personnage. Un paragraphe, je trouve sa colère plus que justifiée et un autre, j’ai l’impression qu’elle le rend aveugle à la vérité qui est juste en face de lui. Il est froid, direct et sévère mais on ne peut s’empêcher de se rappeler qu’il l’est parce que son cœur a été si grandement meurtri que le reste ne compte plus. Heureusement, à la toute mais alors vraiment toute fin du livre, il réagit et ouvre les yeux sur la situation et arrive enfin à voir plus loin que sa vengeance.

Enfin, le quatrième personnage principal est Magnus, le prince héritier du royaume de Limeros. Alors, je sais que la plus part des gens qui ont lu ce livre l’adore mais moi je ne l’aime pas des masses. Je le trouve passif quand il devrait être actif et inversement. Il ferait n’importe quoi pour ne pas se mettre son père à dos, quitte à exécuter tous ses ordres. Pour dire vrai, j’ai passé la totalité du livre à espérer qu’il se réveille et ce n’est jamais arrivé. Son père est peut-être un tirant mais je ne suis pas sur que Magnus ferait un bien meilleur roi…

Pour ce qui est de l’univers global du livre, je l’ai beaucoup aimé. La magie, bien qu’éteinte, a une place omniprésente et une histoire très intéressante qui oppose les différents royaumes. D’ailleurs les royaumes eux-mêmes sont assez… intrigants. Les paysages sont très différents dû au climat capricieux et les habitants n’ont vraiment pas la même mentalité que leurs voisins. En effet, les jalousies entre les royaumes sont grandes et Limeros et Paelsia donneraient n’importe quoi pour piller les richesse d’Auranos.

Pour ce qui est des romances, elles sont peu nombreuses malgré le grand nombre de personnages et j’en suis bien contente. De plus, dans un monde comme celui-ci, les happy endings ne sont pas souvent au rendez-vous ce qui évite les « Je sais qu’on vient de se rencontrer mais je t’aime. On devrait de marier. » (haaaaaaalerte cliché)

Question écriture, je dirais que le style est simple et peu descriptif mais reste très agréable. Par contre, je dois dire que j’ai trouvé que l’auteur laissant peu de place aux émotions ce qui m’a un peu dérangé.

Pour faire bref, entre meurtres, magie et combats d’épée, Falling Kingdoms est un livre de pure fantasy adoucie par quelques bonnes romances et amitiés.

Note : 4/5

  • qualité d’écriture : 4/5
  • personnages : 4/5
  • monde/intrigue : 4/5
  • plaisir de lire : 4/5

Citations :

“You must continue to believe with all your heart. Sometimes belief is all if takes to make something real.”  –  « Tu dois continuer à y croire de tout ton cœur. Parfois, la fois est suffisant pour rendre quelque chose réel. »

“You must draw from that strength. You must increase it. And you must hold on to it because sometimes that small glimmer of inner strength is all that we have to help us press forward through the darkness.”  –  « Tu dois prendre de cette force. Tu dois l’augmenter. Et tu dois t’y accrocher car, parfois, cette petite lueur de force intérieure est tout ce qu’on a pour nous aider à avancer dans le noir. »

“Those who appeared to be victims were always the easiest to victimize.”  – Ceux qui ressemblent à des victimes ont toujours été plus facile à victimiser. »

Publicités

12 réflexions sur “Falling Kingdoms – Morgan Rhodes

  1. Pingback: Bilan du mois de Mars – Fanny | Lestrange in wonderland

  2. Pingback: Bilan du mois d’avril – Fanny | Lestrange in wonderland

  3. Pingback: Summer Book Tag | Lestrange in wonderland

  4. Pingback: Gathering Darkness – Morgan Rhodes | Lestrange in wonderland

  5. Pingback: Le A to Z book Tag ! | Lestrange in wonderland

  6. Pingback: Bilan du mois de Septembre – Fanny | Lestrange in wonderland

  7. Pingback: Bilan du mois de Novembre – Fanny | Lestrange in wonderland

  8. Pingback: Frozen Tides – Morgan Rhodes | Lestrange in wonderland

  9. Pingback: The Joy of Christmas Book Tag | Lestrange in wonderland

  10. Pingback: The End of the year book tag | Lestrange in wonderland

  11. Pingback: TAG : Gâteau Littéraire | Lestrange in wonderland

  12. Pingback: Tag de l’été | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s