La saga Hunger Game de Suzanne Collins

hunger-livres1

Titre : Hunger Game
Auteur: Suzanne Collins
Genre: Dystopie
Édition: Pocket Jeunesse

Tout le monde (à peu près) connait Hunger Game à moins d’avoir été dans le coma ces dernières années. Alors pourquoi faire une review dessus me direz-vous ? D’abord pour les gens qui ont vécu dans une grotte et ceux qui étaient dans le coma, mais surtout pour les gens qui comme moi ont vu les films mais n’ont pas lu les livres ou encore pour ceux qui, comme je le suis souvent, sont rebutés par l’engouement face à cette trilogie et qui du coup hésite à la lire. Ah oui et c’est aussi pour vous faire partager mon avis et discuter de cette lecture (c’est le principe du blog …). Face à la sortie du dernier film qui clôture la saga je me suis dit qu’il était grandement temps de lire les livres qui trainent dans ma PAL depuis quelques années. Bon, trêve de bavardages et entrons dans le vif du sujet.

 Résumés :
hunger-games,-tome-1---hunger-games-337660Dans un monde futuriste, sur ce qui reste des États-Unis est construit Panem, qui se découpe en douze districts plus le Capitole qui les contrôle. Afin de contenir les districts suite à une révolte, il y a 74 ans, le Capitole a mis en place les Hunger Games : un jeu télévisé que tout le monde est forcé de regarder en direct. Chaque district envoi deux tributs (une fille et un garçon) tirés au sort dans une arène, mais un seul survivra. Quand sa petite sœur est séléctionnée Katniss se propose à sa place. Elle sait très bien que ses chances de survie sont minces. Mais chez elle survivre est une deuxième nature.

Passer directement à l’avis si vous ne voulez pas être spoilé.

hunger-games-tome-2-l-embrasementHunger Games : l’Embrassement.
Contre toute attente, Katniss a survécu au Hunger Games, mais son coup d’éclat dans l’arène, lui a valu des ennuis. Pendant la Tournée de la victoire, elle va devoir tenter de calmer les esprits, car en défiant le Capitole elle est devenue le symbole de la rébellion qui gronde dans Panem. Cette Tournée est pour elle sa dernière chance de faire ses preuves. Si elle échoue, le sang va couler. Alors que vont débuter les Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss.

hunger-games-3-la-revolteHunger Game : La Révolte.
Après la fin des Jeux de l’Expiation, Katniss doit faire face à la colère du président Snow qui a juré de se venger sur elle mais aussi sur sa famille, ses amis et son district, des humiliations qu’elle lui a fait subir. Pour sauver les siens, Katniss doit devenir le geai moqueur, symbole de la révolte. Mais tout ne se déroule pas comme elle l’aurait imaginé et le prix à payer est peut-être plus grand qu’elle ne le pensait.

Avis :
Je connaissais l’histoire puisque j’avais vu les films (que j’avais apprécié mais sans plus), mais les livres ont pour moi été une vrai découverte. J’ai tout simplement adoré, et une fois ma lecture commencée, impossible de m’arrêter. J’ai beaucoup aimé l’écriture simple mais efficace de Suzanne Collins. Le vrai plus des romans par rapport aux films, c’est qu’ils sont écrits à la première personne, donc on comprend mieux les raisonnements de Katniss et ce qui la pousse à agir comme elle le fait. Avec son sale caractère elle est difficilement accessible et compréhensible mais comme dans les livres c’est elle le narrateur, on la comprend mieux et du coup on l’apprécie plus. Ce sont d’ailleurs les livres qui m’ont réconciliés avec le personnage de Katniss, qui m’est légèrement insupportable dans les films. Avec les livres j’ai appris à l’apprécier. J’aime particulièrement sa relation avec sa sœur, Rue et Finnick. Je trouve d’ailleurs que ce sont les plus belles scènes des romans. Surtout celles avec Rue qui sont très émouvantes.

Mais comme on partage ses pensées, un des aspects que j’aimais le moins dans les films est renforcé : je veux bien sûr parler de la romance. Cette espèce de triangle amoureux plus que bancal, a tendance à m’horripiler. Mais pire que les moments mièvres du premier tome, ce qui m’agace surtout c’est le déni dans lequel s’enferme Katniss : en mode « non je ne l’aime pas, je ne veux juste pas le voir mourir parce que je tiens à lui » (pour Peeta) ou « non, il y a rien de romantique entre nous, c’est juste mon meilleur ami, mais je l’aime (bien) » (Pour Gale). Bref on sait qu’elle les aime tous les deux, la seule qui met une éternité à s’en rendre compte c’est elle, et une fois qu’elle a compris elle nous casse les pieds avec ses scrupules et son indécision. (Ah oui j’ai oublié de préciser j’ai beaucoup de mal avec les romances).

Cela a un tout petit gâché les gros points forts de ces romans. Le premier d’entre eux est le monde vaste est complexe que Suzanne Colins a inventé. Déjà le principe de Panem, des distincts avec chacun sa spécialité et des Hunger Games était bien trouvé. Mais ce qui est vraiment très bien fait, c’est que même dans les deux derniers tomes, on apprend de nouvelles choses sur ce monde, qui est beaucoup plus riche qu’il n’y parait au premier abord. C’est d’ailleurs étonnamment avec le troisième qu’on en apprend le plus sur ce monde et comment il fonctionne, en explorant de nouveaux lieux ou d’autres connus mais sous de nouveaux aspects (je ne m’étendrais pas plus pour vous laisser le plaisir de le découvrir si vous ne l’avez pas lu ou vu). J’ai vraiment beaucoup aimé me plonger dans ce monde.

Mais que serait un monde sans des personnages pour le peupler ? Je me suis rapidement attachée à chacun d’entre eux. Alors certes, on a chacun nos personnages préférés. Certains nous touchent plus que d’autres. Moi j’ai beaucoup aimé Haymitch (d’ailleurs j’aurais aimé en apprendre plus sur lui), Finick, Prim, Gale, même Peeta et Johana (même si avec cette dernière il m’a fallu beaucoup beaucoup de temps). Effie que je trouvais insupportable au début, a très vite trouvé grâce à mes yeux. Mais je pense que mon personnage préféré restera Cinna : il est juste incroyable, avec un vrai caractère, et des répliques qui tombent à la perfection. Il y a certains personnages dont j’aime seulement certains aspects : par exemple j’adore la capacité de Peeta à créer de gros rebondissements, mais moins son côté amoureux transi. Je ne pense pas qu’il y en ai un personnage que je n’aime pas, même les « méchants », parce qu’ils sont bien écrits et retiennent notre intérêt. Mais ce qui est vraiment bien fait, je trouve, c’est qu’il y a pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre. Bon, certes, il y a le grand méchant qui veut tuer tout le monde et qu’on veut voir mourir (vous voyez de qui je veux parler), mais même lui est d’une certain manière ambigu, avec son côté manipulateur, qui fait qu’on ne sait pas si on doit le croire ou s’il ment pour manipuler Katniss. Il y a pleins de personnages dont on ne sait pas quoi penser : peut-on leur faire confiance ? De quel côté sont-ils ? Même certains qui paraissent être des ennemis s’avèrent être de bons conseils, et ceux qui sont classés comme gentils depuis le début, à qui ont fait confiance, qu’on aime bien, ont des parts sombres. Ce qui change (tant mieux) le côté manichéen qu’on trouve trop souvent. Cela donne à la fois plus de profondeur aux personnages (même si certains en manque carrément : les préparateurs de Katniss par exemple) mais ça maintient aussi le suspense.

Ce qui nous amène à un autre point forts des romans : leur rythme. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’histoire est menée. Dans le premier tome on ne perd pas tellement de temps, et on se retrouve très vite projeté dans l’action, et à partir du moment du tirage au sort ça ne ralentit plus, sauf à la fin, qui je pense aurait pu être raccourcis, mais ça passe, et ne gâche en rien la qualité de ce tome qui est juste incroyable. On est tenu en haleine du début à la fin, et l’action et les moments de répits s’enchainent à la perfection. Il n’y a pas vraiment de points négatifs à formuler sur ce tome (sauf la romance agaçante). Pareil pour le deuxième tome, le début est un peu lent, l’arène est un peu longue à venir mais une fois dans l’action c’est bon. On pardonne facilement certaines longueurs car elles nous donnent des éléments importants pour la suite. Et comme ensuite on enchaine les retournements de situations, les surprises, et les moments d’émotions, on est content d’avoir de temps à autres de petits moments de répits, ou des moments pour s’en remettre (comme la fin du 1).

Par contre le troisième tome, lui, soufre carrément de moments creux. Déjà qu’il ne se passe pas grand-chose dans ce tome, si en plus le peu d’action est entre coupé de long moment où il se passe rien, on s’en sort pas. Je pense que le pire c’est la fin. Niveau lenteur j’ai rarement vu pire. Et le prologue m’a carrément achevé. Je trouve qu’il gâchait tout et plombait un tome déjà plus faible que les deux autres. Quand je l’ai lu je me suis dit : Pourquoi ? Pourquoi m’infliger ça ? Mais heureusement c’est déjà moins pire que ce que fait le film (dont la fin est carrément insupportable, je désespérais de voir arriver le générique). Mais sur le plan de l’intrigue le troisième tome était indispensable et l’intrigue bien menée (la plupart du temps). Je pense juste que la fin est un peu hors-propos et plate mais bon ça passe, par contre le prologue on aurait pu s’en passer. Mais tout ça ne gâche vraiment pas la lecture et j’ai dévoré la saga très très rapidement malgré un emploi du temps surchargé. J’ai adhérer à l’intrigue et au style de Suzanne Collins. Les pages défilaient sans que je m’en rende compte tellement j’étais plongée dans l’histoire. Et même si le troisième m’a un peu déçu sur la fin et avec ses longueurs, j’ai adoré les deux premiers et apprécié le troisième.

Alors voilà, que vous dire d’autres à part que j’ai adoré les livres, qu’ils ce sont révèlès de vraies merveilles et qu’ils m’ont vraiment surprise alors que je n’en attendais pas grand-chose. Je suis très contente de les avoir lus.

Alors j’ai réussi à vous convaincre de lire (ou relire) Hunger Games ? N’hésitez pas à laisser en commentaires ce que vous avez pensé de la saga.

Note: 4.5/5
• qualité d’écriture: 5/5
• personnages: 4/5
• monde: 5/5
• plaisir de lire: 4/5 (à cause du dernier)

Publicités

7 réflexions sur “La saga Hunger Game de Suzanne Collins

  1. Je partage ton avis sur le dernier livre que j’ai trouvée long. Pour moi Katniss représenté l’espoir dans les deux premiers tomes et image c’est complètement brisé. Malgré tout contrairement à toi je préfère le dernier film au livre ;).

    Aimé par 1 personne

    • En fait le dernier film est pas mal mais la fin à rallonge m’a vraiment ennuyé, alors que dans le livre c’est plus court (c’est bien la seule fois d’ailleurs). Je pense que c’est ce qui a fait pencher la balance pour moi.

      J'aime

  2. Pingback: The End of the year book tag | Lestrange in wonderland

  3. Pingback: Divergente de Veronica Roth | Lestrange in wonderland

  4. Pingback: Tag : 13 livres à conseiller | Lestrange in wonderland

  5. Pingback: La Révélation – Gemma Maley | Lestrange in wonderland

  6. Pingback: Je suis une fangirl (tag) | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s