Alice’s Adventures in Wonderland – Lewis Carrol

alices-adventures-in-wonderland-978144727999001Présentation:

Auteur: Lewis Carrol

Série: Alice’s Adventures in Wonderland

Genre: Fantastique

Date: 1865

Edition: Macmillan

Résumé:

Je pense que tout le monde connait plus ou moins l’histoire d’Alice au pays des merveilles. Néanmoins, il y a un bon nombre d’adaptations, cinématographiques et autres, qui se sont permis de dévier un peu de l’histoire d’origine. Je préfère donc refaire le point.

Alors qu’Alice s’ennuyait dur elle aperçu un lapin blanc tout habillé et qui pouvait parler. Etant plus qu’intriguée par l’étrange animal, elle décide de le suivre et se retrouve bien vite à tomber (et tomber et tomber et tomber…) dans un gigantesque trou. Enfin au sol, Alice cherche le moyen de suivre le lapin blanc jusqu’au jardin qu’elle n’a pu qu’apercevoir. Le problème: Alice est bien trop grande pour passer par la petite porte. S’en suit est un mélange de boisson vidée, gâteau mangé et larmes versées. Alice est maintenant dans le pays des merveilles et ses aventures avec le Lapin Blanc, le Chapelier Fou, le Chat du Cheshire, Bille le Lézard, le Griffon et le Simili-Tortue, ainsi que le Roi et la Reine de cœur, le valet et autres pauvres cartes.

Je n’en dirais pas plus au cas où quelqu’un n’est vraiment jamais lu le livre. Car, comme je l’ai déjà dis, avoir vu les films/dessins animés ne suffit pas, l’histoire n’étant pas exactement la même. Néanmoins, sachez que la fin n’a, par exemple, rien à voir avec la version de Tim Burton, Alice ne défiant aucune bête.

Mon Avis:

Comme l’indique le nom du blog, je suis fan de l’univers complétement timbré du pays des merveilles. J’ai toujours été intriguée par les nombreux personnages hors du commun qu’offre le livre. D’abord Alice bien sûr, qui se met à douter d’elle-même un peu plus après chaque changement, puis le Chat du Cheshire qui, contrairement aux autres, est conscient de sa folie, et enfin le Chapelier Fou qui, lui, vit dans sa propre réalité. Chaque personnage apporte sa petite touche déjantée à l’histoire ce qui fait que même les personnages que l’on ne voit pas beaucoup sont importants pour bien définir l’atmosphère du livre.

Une histoire basée complétement sur l’imaginaire d’un auteur demande une qualité d’écriture adaptée. En effet, si le lecteur doit recréer dans sa propre tête une histoire sortie tout droit de l’imagination d’un autre, il faut lui en donner les moyens. Ainsi, les descriptions sont très importantes. Hors, elles sont assez pauvres dans ce livre. Bien sur, nous avons tous les mêmes images en tête lorsque nous pensons à Alice et à ses aventures mais je pense que cela est plus dû aux illustrations et adaptations qu’au livre lui-même. L’écriture reste néanmoins parfaite pour donner vie aux personnages.

Les aventures d’Alice sont fascinantes à lire et on ne peut s’empêcher de se demander comment on aurait réagit à sa place. Le vrai point négatif du livre est qu’il est très court. Heureusement qu’il existe un second livre 🙂  Pour ceux qui le peuvent je vous conseille de lire le livre en anglais car traduire un texte comme celui-ci est très dur et, même si l’atmosphère reste la même, beaucoup d’expressions ou jeux de mots ne sont pas traduisibles.

Note: 4.7/5

  • qualité d’écriture: 4/5
  • personnages: 5/5
  • intrigue/monde: 5/5
  • plaisir de lire: 5/5

Citations:

« it’s no use going back to yesterday, because I was a different person then » – « Je ne peux pas revenir à hier car j’étais une personne différente »

never imagine yourself not to be otherwise than what it might appear to others that what you were or might have been was not otherwise than what you had been would have appeared to them to be otherwise » – « Ne vous imaginez pas être différente de ce qu’il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n’étiez avant d’être devenue ce que vous êtes.  »

« she would keep, through all her riper years, the simple and loving heart of her childhood » –  » elle se la représenta conservant, jusque dans l’âge mûr, le cœur simple et aimant de son enfance »

« we’re all mad here. I’m mad. You’re mad. » – « Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes folle. »

Chanson que m’inspire le livre:

Alice- Avril Lavigne (non je ne triche pas…)

Publicités

5 réflexions sur “Alice’s Adventures in Wonderland – Lewis Carrol

  1. Pingback: Bilan du mois de septembre – Fanny | Lestrange in wonderland

  2. SPOILER :
    comme tu le dis mes descriptions sont peu nombreuses, mais n’est ce pas le but ? On doit s’en souvenir ensuite comme un rêve, et dans chaque rêve les lieux, personnes, objets que l’on se remémore à la suite du réveil ne sont pas tous bien visibles ! Peut être est ce le but, de nous même s’imaginer dans un premier temps, mais également de vouloir se souvenir du livre comme un rêve ? ! 🙂

    Aimé par 2 people

    • Je pense que tu as raison et c’est pour ça que je dis que j’aime beaucoup l’atmosphère que cela crée, cette sorte de mélange de fantaisie et de réalité. Mais à mon gout, il manque quand même quelques descriptions… juste assez pour bien imaginer les scènes. Néanmoins, cela ne m’empêche pas d’aimer le livre et d’adorer l’univers!

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: TAG : Big Book Phobia | Lestrange in wonderland

  4. Pingback: Bilan du mois de décembre | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s