Bridget Jones, Folle de lui d’Helen Fielding

BRIDGET_JONES_T3_DOC 145Présentation:

Auteur: Helen Fielding

Série: Bridget Jones

Genre: chick lit, humour, fiction

Date: 1/10/2014

Editions: Albin Michel

Résumé:

Dans ce troisième tome on retrouve Bridget, notre « célibatante » londonienne, vingt ans après la fin de L’Âge de raison, c’est-à-dire après qu’elle est trouvé le grand amour. Dans ce nouveau volet, elle doit faire face à la vie de maman solo de deux jeunes enfants: Billy et Mabel. Suite à la mort de son mari, Bridget va se relancer dans une quête de l’homme idéal, tout en étant, comme à son habitude, embarquée dans des situations hilarantes. Son but: reprendre sa vie en main suite à son long deuil qui a détruit toute sa confiance en elle. En effet, elle ne se voit plus que comme une femme vielle et grosse incapable de susciter le désir chez un homme. Aidée de ses amis, elle se lancera à l’assaut des réseaux sociaux, des sites de rencontres et des jeunes trentenaires mais trouvera-t-elle l’amour en tant que couguar ou le destin lui réservera-t-il autre chose ?

Mon Avis:

Je suis absolument fan du premier tome des aventures de Bridget Jones, que j’avai trouvé très drôle, juste et touchant. Même le deuxième, que je trouve tout de même un peu en dessous, a trouvé une place de choix dans ma bibliothèque. Alors qu’ai j’ai vu l’année dernière la sortie du troisième tome après quinze ans je l’ai tout de suite acheté. Néanmoins, il m’a fallut un an pour me décider à le lire puisque, pour moi, l’histoire de Bridget se terminai magistralement avec le deuxième tome. Ainsi, je me suis longtemps demandé ce que pouvait apporter ce nouveau volet, surtout écrit si longtemps après. Et finalement j’ai craqué.

Ma première réaction a été de me dire que j’étais très contente de retrouver les personnages que j’avais aimé dans les tomes précédents : Bridget bien sûr, Tom, Jude, Daniel Cleaver et l’inimitable mère de Bridget toujours fidèle à elle-même. A tout ce petit monde s’ajoute des personnages tout aussi colorés. Je me suis laissé embarquer dans le quotidien de Bridget, dans sa vie de mère peu orthodoxe, avec les mêmes obsessions (son poids, ses livres de coaching et surtout ses listes interminables etc). Bref du grand Bridget. Les situations cocasses se suivent et elle y réagit de façon toujours aussi surprenante. J’ai retrouvé Bridget comme on retrouve avec joie et impatience une amie qu’on a pas vu depuis longtemps. Ce livre se lit très vite et on ne se prend vraiment pas la tête. C’est un bon livre pour se détendre et en plus il est plein de bonne humeur.

Mais voilà je suis une fan des premiers tomes et, en tant que telle, j’ai été un peu déçue par ce tome. Certains détails m’ont posé problème et ont fait que je n’ai peut-être pas apprécié ma lecture autant que je l’aurais voulu. Par exemple, j’ai été gênée par les (trop) nombreuses blagues scatologiques qui cherchent à mettre Bridget dans l’embarras et à créer le rire. Personnellement, ça m’a laissé de marbre, voire même exaspéré, car ça baisse totalement le niveau du livre et ne rend pas hommage à l’humour de la série. De même, je peux comprendre la nostalgie et la tristesse de Bridget sur lesquelles l’auteur insiste un peu trop parfois. L’autre souci est que j’ai vu très rapidement comment ça allait se finir et ça m’a totalement gâché ma lecture, bien que j’aime la façon dont ça se termine.. Autre point négatif : le personnage même de Bridget qui n’a pas tellement muri et évolué depuis ses trente ans. Mais le souci que ça pose, c’est qu’alors qu’on pouvait facilement s’identifier à elle dans les premiers tomes (une femme qui cherche le grand amour tout en jonglant avec son travail et sa bande d’ami, ce qui reflétait l’époque), là ce n’est plus possible car elle est devenue une couguar maman solo avec baby-sitter, qui n’a pas besoin de travailler sauf pour son plaisir. On sent bien que l’auteur a voulu coller avec des sujets actuels: les réseaux sociaux, les femmes couguars, les mamans solos mais je trouve que cela est fait très maladroitement car on n’arrive du coup plus à se reconnaître dans le personnage de Bridget, qui est devenu inaccessible car elle n’a plus les mêmes problèmes que la plupart des gens: le loyer, jongler entre travail et enfants etc.

Donc mon avis est assez partagé sur ce livre. Je ne regrette pas ma lecture puisqu’elle m’a permit de retrouver des personnages que j’avais aimé dans les tomes précédents et de voir ce qu’ils étaient devenu. Mais je trouve ce tome en dessous des autres, moins drôle et moins bien. Et je me demande même si un troisième tome était vraiment nécessaire, mais ça reste tout de même un livre pas mal pour l’été car il est rapide à lire et pas prise de tête.

Note : 2,5/5

  • qualité d’écriture : 4/5

  • personnages 5/5

  • monde/intrigue 1/5

  • plaisir de lire 3/5

 

Citation:

« Ces gens ne se rendent donc pas compte du mal qu’ils font avec leurs généralisations spécieuses sur un fait de société ? Ils prennent au vol les phénomènes bidon et les notions superficielles qui peuvent circuler dans une soirée mondaine et puis ils écrivent un commentaire sentencieux comme si c’était le résultat d’années de recherches assidues »   

Publicités

Une réflexion sur “Bridget Jones, Folle de lui d’Helen Fielding

  1. Pingback: Quels livres choisir pour cet été ? | Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s