Eleanor – Holly Black

101274440Présentation:

Auteur: Holly Black

Genre: Jeunesse

Date: octobre 2014 (mai 2013 aux US)

Edition: Bayard jeunesse (Margaret K. McElderry Books aux US)

Résumé:

Alice, Poppy et Zach, nos personnages principaux, sont trois amis inséparables. Encore à l’école primaire, ils ne laissent passer aucune occasion de jouer ensemble, leur monde imaginaire semblant leur convenir bien plus que le monde réel, jugé bien trop banal. Après chaque journée de cours, les trois amis se retrouvent, poupées en main, près à continuer leurs aventures. Tout change lorsque le père de Zach se débarrasse des poupées de son fils dans l’espoir de le faire grandir, ou du moins jouer à autre chose. Cet acte, pour le moins maladroit, jete un premier froid entre les trois amis.

Alors que Alice et Poppy ne comprennent pas pourquoi elles devraient mettre un terme aux aventures de leurs « amis », elles font une découverte pour le moins étrange: une des poupées que la mère de Poppy gardait soigneusement est en réalité faite des restes d’une petite fille dont le père, décorateur de porcelaine, avait voulu rendre un dernier hommage à sa fille. Son nom est Eleanor, et elle ne reposera en paix qu’après qu’elle ait été enterré au près de son père. Alice, Poppy et Zach se retrouvent alors entrainer dans la plus grande aventure de leur jeune vie.

Mon Avis:

Alors que j’avais acheté ce livre après avoir été intrigué par le « personnage » d’Eleanor, c’est au final l’imagination débordante d’Alice, Poppy et Zach qui m’a convaincu de lire le livre. Quel plaisir de suivre les histoires de William la Lame, Lady Jaye et de la Sublime Reine sur le Neptune’s Pearl. Je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à l’époque où ma propre imagination était incontrôlable et que le monde des grands me paraissait bien pâle (ce qui est toujours le cas).

Les personnages sont attachants mais également parfois agaçants, comme tout enfant de leurs âges, ce qui les rend réalistes. Les situations familiales parfois un peu compliquées font des enfants de vrais représentants de notre époque. Les aventures sont palpitantes tout en restant crédibles, dans le sens ou trois enfants pourraient très bien décidés de se lancer dans une telle histoire.

Néanmoins, même si le livre était agréable à lire, certains moments un peu plus lents m’ont parfois fait décrocher, me rendant la lecture un peu moins plaisante. L’écriture n’a rien d’exceptionnelle mais, si on se met dans la peau d’un lecteur plus jeune, est surement bien adaptée à son genre. Pour conclure, l’histoire est intéressante, et part d’une très bonne idée, mais la réalisation manque d’un petite quelque chose pour moi.

Note: 4/5

  • qualité d’écriture: 4/5
  • personnages: 4.5/5
  • monde/intrigue: 4/5
  • plaisir de lire: 3.5/5

Citation:

« I hate that everyone calls it growing up, but it seems like dying »

« Je déteste lorsque les gens parlent de grandir, alors que c’est plus comme mourir »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s