Dan Brown, les aventures de Robert Langdon

Bien qu’on ne puisse pas à proprement parler de série : Ange et Démon, Da Vinci Code, Le Symbole perdu et Inferno racontent tous les quatre les aventures de Robert Langdon, professeur d’histoire de l’art à Harvard qui, grâce à (ou à cause de) ses connaissances sur les symboles et de sa capacité à résoudre les énigmes, se retrouve mêlé à des complots fomentés par des sociétés secrètes bien connus. Les quatre romans ont des histoires qui se suivent chronologiquement mais il n’y a pas, à proprement parler, de lien entre elles si bien qu’on peut lire un tome indépendamment des autres, même s’il y a parfois de petites références à ses aventures précédentes.

Présentation et résumé :

ange et démon

Titre : Anges et Démons

Date : mai 2000 / 2005 en France

Éditions : Pocket Books puis Éditions Jean-Claude Lattès en France

Anges et Démon, le premier roman de la série nous amène dans un complot des Illuminanti qui défendent la science contre l’obscurantisme symbolisé, selon eux, par l’Église catholique. L’histoire commence par l’assassinat d’un chercheur du CERNS qui fabriquait de l’anti-matière et dont l’une des capsules contenant sa découverte a disparu. Robert Langdon, spécialiste en symbole religieux, est appelé pour décrypter le symbole marqué au fer blanc sur le torse de la victime. Au même moment un pape meurt, obligeant la tenue d’un conclave pour l’élection de son successeur. Mais une grande menace pèse sur cette élection : une bombe d’anti-matière est caché dans le Vatican. Ce roman nous mène dans une course contre la montre dans Rome allant d’indice en indice pour sauver la Ville Éternelle. Robert Langdon, accompagné de Vittoria Vetra, la fille du savant assassiné, se lancent dans un combat contre les Illuminati, secte disparue depuis quatre siècles, bien décidés à détruire leur ennemi juré, la papauté.

da vinvi codeTitre: Da Vinci Code

Date: 18 mars 2003 / mars 2004 en France

Éditions : Doubleday puis Éditions Jean-Claude Lattès en France

Robert Langdon se retrouve, cette fois, impliqué malgré lui dans la mort de Jacques Sauniére, conservateur du Louvre. Dans ces derniers instants, la victime laisse un message qui se termine par « P.S. Trouver Robert Langdon ». Afin de prouver son innocence, le professeur d’Havard va devoir résoudre le meurtre aidé de Sophie Neveu, cryptographe et petit-fille du conservateur. Jacques Sauniére, qui était à la tête du Prieuré de Sion, a dans ses derniers instants laissé à sa petite-fille un indice pour qu’elle découvre son secret afin qu’il puisse perdurer, un secret qui pourrait remettre en question toute la foi chrétienne. Confronté à l’opposition de l’Opus Dei, un groupe religieux prêt à tout pour l’empêcher de mener à bien sa mission, Robert Langdon va devoir trouver l’assassin et le secret du conservateur afin de sauver un secret millénaire.

le_sym10Titre: Le Symbole Perdu

Date: 15 septembre 2009 / 26 septembre 2009 en France

Éditions: Doubleday puis Éditions Jean-Claude Lattès en France

Le Symbole perdu nous amène cette fois dans l’univers des francs-maçons. Robert Langdon doit venir en urgence à Washington pour y faire une conférence sur l’invitation de son ami philanthrope et franc-maçon Peter Salomon. Mais une fois au Capitole, le professeur fait un macabre découverte. L’enlèvement de son ami va le lancer dans une course haletante au cœur de la capitale américaine pour sauver Peter Salomon mais aussi pour découvrir le secret des francs-maçons.

infernoTitre: Inferno

Date: 14 mai 2013 / 23 mai 2013 en France

Éditions: Doubleday puis Éditions Jean-Claude Lattès en France

Inferno s’ouvre sur un Robert Langdon amnésique. Il se réveille dans un hôpital sans souvenir de comment il est arrivé là. Son dernier souvenir : son cours à Harvard. Mais alors comment s’est-il retrouvé à Florence ? Son seul indice est un objet étrange retrouvé par les médecins sur lui et un rêve insistant où une veille femme avec une amulette lui répète que le temps presse et qu’il doit trouver quelque chose. Alors que Sienna Brooks, la doctoresse qui s’occupe de Langdon, lui explique que quelqu’un a voulu sa mort, une femme entre dans la chambre d’hôpital et tente à nouveau de l’assassiner. Langdon prend alors la fuite avec Sienna et se lance ainsi dans une course poursuite qui se transforme très vite en course contre la montre pour sauver sa vie et retrouver sa mémoire.

Mon Avis :

Ces quatre livres, qui pour moi forment un tout, gagnent vraiment à être connus et je trouve dommage que le succès du Da Vinci Code ai un peu éclipsé les autres. J’avais, je dois l’avouer, un apriori à cause du succès peut-être un peu trop unanime à mon goût du Da Vinci Code et j’ai donc pendant très longtemps refusé de le lire. Mais finalement je m’y suis mise et je n’ai pas du tout regretté ma lecture au point que j’ai enchainé les romans les uns après les autres. Ils sont très addictifs et, une fois commencé, impossible d’en décrocher. J’ai même été déçu après avoir fini Inferno de devoir quitté cette univers et le personnage du professeur Langdon auquel j’étais attaché. J’espère vraiment que Dan Brown aura la bonne idée d’écrire encore un roman (ou plusieurs) racontant ses aventures.

Les quatre romans forment un ensemble car ils racontent l’histoire d’un même personnage mais surtout ils sont construits sur le même modèle : tout commence par une mort, et tout doit être résolu dans un temps imparti, ce qui rend l’histoire plus intense. Il n’y a aucun temps mort, or c’est ce qui pose parfois problème dans certains romans policiers car cela case le rythme de la narration et donc l’intérêt du lecteur, mais ici on est vraiment entrainé d’un bout à l’autre du roman. Au point que je les ai dévoré en cinq-six jours. Chaque roman est centré sur une ville et un artiste (bien qu’il arrive parfois que le personnage voyage) : Le Bernin et Rome pour Anges et Démons, Léonard De Vinci et Paris pour le Da Vinci Code, Dante et Florence pour Inferno, seul Le Symbole Perdu dénote car il s’intéresse au thème des pères fondateurs plus qu’à un artiste en particulier, mais l’histoire reste centré sur Washington. Chaque livre est aussi centré sur un groupuscule religieux que ce soit les Illuminati, l‘Opus Dei, les francs-maçons, et le Consortium.

Dan Brown manie avec un talent incroyable le suspense, ce qui nous tient en haleine et nous empêche de fermer le livre. Le final souvent éblouissant et inattendu des romans m’a laissé pantoise, surtout celui du Symbole Perdu et d’Inferno. On se prend facilement au jeu en essayant de résoudre les énigmes, souvent trop complexes pour moi je l’avoue, mais on se lance quand même prendre par l’envie de savoir ce qui se cache derrière les événements qui arrivent.

Le point fort de ces livres c’est que ce sont des intrigues policières bien ficelées auxquelles de mêlent des intrigues religieuses, et des théories conspirationnistes. L’attention portée aux œuvres d’art amène des connaissances mais pas de façon ennuyeuse et les œuvres sont tellement ancrées dans l’intrigue que ça ne paraît jamais déplacé. Cela permet de découvrir sous un angle très différent et inattendu les grandes villes. Le seul souci c’est que l’auteur prend pour acquis le fait qu’on connaisse les œuvres dont il parle et il est dommage de parfois devoir couper sa lecture pour rechercher les œuvres qu’il évoque et ainsi comprendre le raisonnement du héros. Heureusement, de très bon site se sont proposés d’illustrer le roman. Ainsi, pour chaque chapitre ils mettent à disposition les photos des lieux et des œuvres évoqués par l’auteur, ce qui est assez pratique. J’ai découvert celui-ci: http://www.inferno-guide.net/ en lissant Inferno, il est très complet, et très utile.

Le point faible de ces livres, maintenant que j’y pense, c’est que les personnages ne sont pas très développés, car ils sont tellement pris dans l’évolution de l’intrigue qu’on connait peu de chose d’eux, ce qui est assez dommage. Ainsi nous savons peu de choses de Robert Langdon, qui est pourtant le personnage principal, mis à part certaines scènes qui montre sa vie à l’université et une scène dans Le Symbole Perdu où on voit sa vie quotidienne , on ne le voit que prit dans des suites d’événements précipités. On ne sait donc seulement que c’est un professeur d’université qui a une certaine réputation à cause de ses livres et de son physique avantageux, qu’il est sportif et claustrophobe. Donc ce qui fait la force de ses livres déssert les personnages. Mais ce n’est qu’un détail, puisque que, comme les personnages, on est pris dans l’action, et des scènes qui nous permettraient de mieux découvrir la personnalité du héros casseraient le rythme. C’est tellement un détail que je m’en suis pas rendu compte en lissant ce livre mais seulement en écrivain cette « review ».

Pour conclure, ce sont donc des livres passionnants et addictifs qu’ils est dur de poser une fois qu’on les a commencé. Je ne peux donc que vous les conseiller.

Publicités

6 réflexions sur “Dan Brown, les aventures de Robert Langdon

  1. J ai lu juste Da Vinci code et Inferno. Pas de coups de cœur mais deux bons moments avec Robert Langdon.
    J ai habituellement du mal avec le genre policier mais ici on mélange tout ça avec art et voyage souvent a tel point que ça passe beaucoup plus facilement pour moi 🙂

    J'aime

  2. Pingback: Tag : Quels personnages de roman choisiriez-vous ? | Lestrange in wonderland

  3. Pingback: Tag P.O.C.K.E.T J.E.U.N.E.S.S.E | Lestrange in wonderland

  4. Pingback: The End of the year book tag | Lestrange in wonderland

  5. Pingback: Lestrange in wonderland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s